Nos actualités
Elie Gesbert meilleur jeune du Tour d’Oman
Le 21 février 2019

La sixième et dernière étape du Tour d’Oman laissera quelques regrets à l’équipe. Dans un sprint houleux, André Greipel, pourtant bien placé aux 300m, n’a pas trouvé l’ouverture pour produire son effort. Rageant.

Satisfaction du jour, Elie Gesbert repart d’Oman avec le maillot de meilleur jeune et une cinquième place au général.


André Greipel : « L’équipe a fait tout ce qu’il fallait. Benoit a roulé pour rentrer sur l’échappée. Avec Robert, Clément et Pipich on était très bien placés à l’approche du sprint mais à 300m de la ligne, tout s’est « arrêté », j’ai hésité à lancer puis tout le monde est revenu de l’arrière et pour finir je n’ai même pas fait le sprint. Je suis déçu, je voulais le faire parfaitement… j’ai eu peur de ne pas gagner. En lançant aux 300m je n’étais pas sûre de gagner mais au moins j’aurais fait mon sprint. Je ne peux m’en vouloir qu’à moi même…

Personnellement, je n’avais pas de très bonnes sensations sur cette course, je n’ai pas été bon et je n’ai pas apporté de résultat. Elie, en revanche, a été très fort. Je l’ai aidé comme les autres, je pense que personne ne l’attendait à ce niveau là, il peut être très fier de ce qu’il a fait hier. Avant Green Mountain, je lui ai dit en français « bonne chance ».


Robert Wagner : « C’était une semaine difficile. Il fallait que je passe par là, pour retrouver mon niveau et pouvoir être à 100% pour aider André et l’équipe. Aujourd’hui, on voulait tous finir sur un bon sprint, Ben a roulé toute la journée, mais André n’a pas pu le disputer…

La semaine a été éprouvante mais j’ai vraiment apprécié travailler avec toute l’équipe. Elie a montré qu’il était en grande forme et surtout qu’il pouvait répondre présent le « D-day ». On ne peut pas tricher à Green Mountain, il termine quelques secondes derrière le vainqueur, il a montré tout son talent. Il peut faire de grandes choses dans un futur proche. C’était ma 4ème ascension et c’est toujours aussi dur, il faut juste arriver en haut… »



Elie Gesbert
 : « C’était une journée plus tranquille, enfin pour moi (rires). On a contrôlé. Ben a roulé à l’avant du peloton une bonne partie de la journée et pendant qu’on protégeait André pour qu’il ne prenne pas trop de vent. Sur le circuit final, c’était un peu la débandade, j’ai eu du mal à l’aider… C’est un peu une déception, la semaine aurait été parfaite avec une victoire d’André. Personnellement, cette semaine me met en confiance et lance bien ma saison.»



Sébastien Hinault – directeur sportif : « Puisqu’il s’agissait d’un circuit, j’avais laissé Yvon Caer derrière le peloton et je m’étais arrêté au bord de la route. Je peux dire qu’à 300 mètres de la ligne d’arrivée, André Greipel était placé pour lancer le sprint mais il a hésité à le faire d’aussi loin et c’est notre regret parce qu’il avait les capacités de le faire. Une grosse vague l’a ensuite empêché de sprinter. Nous avons fait un beau Tour d’Oman mais on aurait voulu finir sur une bonne note avec la victoire d’André. Sinon, Elie Gesbert a conservé sa cinquième place et le maillot blanc du meilleur jeune. On le retrouve au niveau espéré. Il avait besoin de retrouver la confiance perdue en 2018 mais, outre nos deux leaders, il fait partie des coureurs qui doivent nous apporter des résultats. »


Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations