Nos actualités
Une équipe collectivement convaincante
Le 20 avril 2019

Julien Simon (Cofidis) était intouchable et s’est adjugé en puncheur le Tour du Finistère. Tout au long de la journée, l’équipe Arkéa-Samsic a affiché la qualité de son collectif mais son idée d’éviter un scénario favorable à un finisseur est restée vaine. Romain Hardy a intégré le Top 10.



Romain Hardy (8ème)


« J’ai fait un effort à mi-course à contretemps quand une vingtaine de coureurs sont sortis…et seulement Anthony Delaplace pour notre équipe. Je me suis un peu affolé, du coup j’ai fait le jump avec Quentin Jauregui et Andrea Vendrame. C’était un très gros effort et j’ai vraiment eu du mal à m’en remettre et avec la chaleur, j’ai eu un coup de chaud. Au fil des kilomètres ça allait de mieux en mieux. Sur les derniers tours de circuit, en m’hydratant aussi, ça revenait tranquillement. Finalement dans le dernier tour j’étais bien. J’ai essayé de faire du mieux que je pouvais…huitième. Ce genre d’arrivée doit me convenir mais comme je n’étais pas en grande forme à 50 kilomètres de l’arrivée, je ne croyais plus en moi alors j’ai fait du boulot pour l’équipe. Arkea-Samsic a fait une belle course offensive, on perd aujourd’hui mais ça va payer c’est sûr. »




Anthony Delaplace :


« J’étais un peu frustré de mon Paris-Camembert… j’avais de bonnes jambes mais j’ai loupé le coche. J’ai fait une course d’attente et c’est ce qu’il ne fallait pas faire. Aujourd’hui j’ai couru comme j’aime, j’ai attaqué quand il fallait y aller, sans me poser trop de questions. J’ai tenté de sortir derrière Gougeard, avec Jauregui dans le final. On a été repris à deux kilomètres…Je n’ai pas de regrets. Je savais que sur ce type d’arrivée pour puncheur, ce n’était pas possible pour moi de jouer un top 5 alors le but, c’était de soulager Laurent Pichon, Kevin Ledanois et Romain Hardy. Au pied de la bosse dans le dernier tour on est encore quatre coureurs dans un groupe de 25. Collectivement et physiquement on est présents…il nous manque un finisseur. Je sais que tout le monde attend qu’on gagne et nous les premiers. Après une journée comme aujourd’hui je suis confiant pour la suite, j’espère que la réussite va vite venir ! »


Roger Tréhin – directeur sportif








« On a fait une bonne course mais le résultat n’est pas super. Alan Riou a roulé à 80 kilomètres de l’arrivée avec des coureurs de l’équipe Wanty-Groupe Gobert. L’écart avec les échappés était monté à neuf minutes, il était temps d’agir et nous avons pris nos responsabilités. Dans le final, malgré l’attaque de Gougeard (ag2r-La Mondiale), ça s‘est fait à la force et c’était très décousu. Au pied de la dernière ascension de Meilh Stang Vihan, nous avions quatre coureurs dans le groupe de vingt-cinq à trente unités. Anthony Delaplace qui a donné de sa personne, Laurent Pichon, Kevin Ledanois et Romain Hardy qui, à vingt kilomètres de l’arrivée, m’a dit qu’il n’était pas bien. Aujourd’hui, il faisait chaud en Bretagne et personne n’avait de bonnes sensations. Je l’ai encouragé, il a pris la huitième place dans une arrivée de puissants. Clairement, il nous a manqué un super puncheur pour jouer la gagne. »


 







Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations