Nos actualités
Kevin Ledanois, 2ème : « D’ici demain, j’aurai relativisé »
Le 12 avril 2019

Sur la quatrième et dernière étape du circuit de la Sarthe, l’équipe Arkea-Samsic est passée à quelques centimètres de la victoire. Kevin Ledanois, en forme, a réalisé un numéro en rentrant sur le groupe de tête sur le circuit et en lançant son sprint à 150 mètres de la ligne. Repris sur le fil par le rapide Andrea Vendrame, il termine deuxième. Déçu, mais revanchard !



Kévin Ledanois (2ème)


«On a tout tenté pour gagner. Lors de la troisième étape hier, nous étions tous très déçus de notre journée…Aujourd’hui, nous étions déterminés à bien faire. On a fait une super course d’équipe en étant solidaires dès le kilomètre zéro, avec l’échappée d’Anthony. J’ai dit à mes coéquipiers que je me sentais bien alors, sur le circuit, j’ai suivi les favoris, j’ai attendu que ça bataille et j’ai attaqué à un tour et demi de l’arrivée, dans la bosse, pour reprendre l’échappée et être à l’avant. J’ai d’abord rattrapé Benjamin Thomas avec qui on a essayé de revenir sur les hommes de tête. Je suis finalement rentré seul à l’avant ! Une fois dans le premier groupe tout le monde était un peu « cuit » mais je me sentais bien. J’ai réussi à me détacher avec Andrea Vendrame qui m’a suivi. Je savais qu’il marchait fort. J’ai tout tenté pour gagner. Il y avait un virage à 150 mètres de l’arrivée, j’ai lancé le sprint ici. C’était ma seule chance, mais je me fais rattraper à 20 mètres de la ligne….Sur le coup j’étais complètement dégouté. Mais je sais que ça va sourire ! Ça va aller ! On a pesé sur la course. Perso, je ne suis pas encore à 100% mais à 95%. J’ai réussi à me canaliser et à attendre les bons moments pour produire mes efforts. D’ici demain j’aurai relativisé d’être passé si proche de la victoire. »


Roger Tréhin – directeur sportif


« On avait dit à Kevin de lancer son sprint dans le virage à 150 mètres de la ligne.  Il l’a très bien fait. Vendrame s’est fait un peu surprendre mais il est vraiment rapide, et il a pu remonter dans les derniers mètres. Je connais bien ce coureur car il avait battu Elie Gesbert sur la dernière étape du Tour de Bretagne 2017. On est tous déçus mais l’équipe a bien réagi, Kevin qui était protégé n’a pas fait d’erreur. Il avait de la force.»


 


Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations