Les courses
GP Monseré
(Belgique )
Le dimanche 10 mars 2019
Avant course
Course
Après course
La course

L’équipe Arkéa-Samsic est donc engagée sur trois fronts au cours de ce dimanche et si Romain Hardy a besoin de souffler un peu, ses 20 équipiers sont en course. Cela témoigne de la bonne santé de tous, l’infirmerie est vide ! Dans cette course typiquement belge, Roger Tréhin dirigera une équipe jeune et fera de Benoît Jarrier son leader. Et son capitaine de route.

« Ce ne sera pas forcément évident pour certains de mes coureurs qui manquent un peu d’expérience, explique le directeur sportif d’Arkéa-Samsic. Dans cette course se déroulant à Roulers, non loin de Lille, il faut sans cesse soigner son placement avec le vent et les pavés. Dans le final, il y aura un petit mont pavé à gravir cinq fois. Ça va frotter mais en Belgique, les coureurs apprennent leur métier ! »

« Benoît Jarrier est capitaine de route et sera notre homme de base avec Franck Bonnamour. Ils ont manqué de réussite lors du Samyn. Benoît marche bien et on fera la course en fonction de lui. Il va piloter les jeunes. Ce serait bien que Franck ailler chercher un bon petit résultat. Il le mérite et ce serait bien pour sa confiance. Pour Maxime Daniel, qui a été malade au matin de la première étape du Tour d’Oman, c’est la rentrée. Il a pour mission de finir. Alan Riou et Thibault Guernalec seront là pour apprendre et Clément Russo a du talent et c’est le type de courses qui doit lui convenir. »

Dans ce Grand Prix Monséré, avoir une bonne pointe de vitesse est utile, le palmarès en atteste mais pour autant, Roger Tréhin et ses hommes n’y vont pas pour faire de la figuration.

« On doit aussi aller chercher des points UCI, martèle-t-il. On doit s’y tenir ! Il faut se battre pour la moindre place, se retrousser les manches. Si tu y vas la fleur au fusil, tu prends cher ! Alors, on va se battre !»

Comment suivre la course ?
En direct