Les courses
Tour de Catalogne
(Espagne)
Le lundi 25 mars 2019
Avant course
Course
Après course
La course

La semaine prochaine du 25 au 31 mars, sept de nos coureurs disputeront le Tour de Catalogne. Retour à la compétition de Warren Barguil, terrain de jeu propice aux baroudeurs, André Greipel en cas d’arrivée au sprint, la compétition promet du spectacle tous les jours. 

Warren Barguil :
« J’adore l’Espagne, j’adore cette course, je suis content d’être au départ du Tour de Catalogne, même si je ne serai pas à 100%. Je sais que physiquement ça va être difficile, mais c’est un point de passage intéressant pour la suite de la saison. J’avais insisté auprès de l’équipe pour mettre cette course au calendrier, ça aurait été dur de rater Paris-Nice et le Tour de Catalogne. Je suis content de retrouver le peloton aussi rapidement. »
André Greipel :
« J’ai disputé le Tour de Catalogne il y a deux ans, ça fait très mal aux jambes. C’est une course difficile, avec beaucoup de reliefs. J’ai regardé le profil, il peut y avoir trois sprints, mon objectif sera de ne pas rater ces opportunités. Ensuite, je vais faire les efforts et m’accrocher dans les cols, c’est une très bonne préparation pour les classiques. »

Yvon Ledanois directeur sportif :

« Il y a trois points importants. Tout d’abord, la rentrée de Warren Barguil mais, bien entendu, on ne peut pas avoir pour lui un objectif de classement. Je veux le voir avec le sourire, content de recourir. Quand t’es directeur sportif, t’as peur de l’accident grave et je suis content de le retrouver après une mauvaise chute mais on va vivre au jour le jour. Warren est tellement un génie qu’il peut décrocher la timbale sans avoir couru pendant 8 jours mais ce ne peut pas être un objectif, il faut être raisonnable. Warren va se retrouver sur le vélo lundi matin et sera ravi d’y être, il se dira qu’il a la chance de faire le métier qui est aussi sa passion mais il n’est pas dans les meilleures dispositions pour prétendre jouer un rôle au général. Il est tombé à la Classic Ardèche, il est tombé à Paris-Nice sans le finir et on doit être lucide, il revient de loin. Il est important pour lui de finir le Tour de Catalogne et s’il le peut de prendre du plaisir.
Ensuite, nous avions l’objectif d’emmener André Greipel dans le Tour de Catalogne qui est hyper exigeant et cela peut poser question mais il y a aussi deux possibilités de sprints dans la semaine. André est un grand pro, il prépare Paris-Roubaix et veut gagner. Dans les sprints il recevra l’aide de Florian Vachon et Kevin Ledanois.
Enfin, on a des coureurs pour briller dans les échappées. La sélection du Tour on l’a, on n’a plus cette pression même s’il y a tout à prouver mais on a une belle équipe. Brice Feillu, Amaël Moinard, Kevin Ledanois, Florian Vachon et Anthony Delaplace prennent du plaisir dans leur rôle d’équipier et dans les échappées et je sais qu’il y aura des opportunités. »
Comment suivre la course ?

Eurosport

En direct