Nos actualités
TDF #11 – Warren Barguil : « Je ne lâcherai rien »
Le 18 juillet 2018

Cette étape, Warren Barguil l’avait cochée et l’équipe a affiché ses ambitions dès les premiers kilomètres. Le leader breton est le premier à s’échapper aux côtés de quatre autres coureurs. Derrière, des contres se forment, Maxime Bouet, Elie Gesbert, Romain Hardy et Amael Moinard saisissent l’occasion d’accompagner les fuyards pour rejoindre et épauler Warren Barguil à l’avant de la course. Alors que la Sky imprime le rythme en tête de peloton, notre formation mène le groupe de tête, soudés dans l’effort. Dans l’ascension du dernier col, Amael Moinard achève son travail d’équipier pour Warren Barguil qui tente de résister au retour des poursuivants. Geraint Thomas lance une offensive à 5 kilomètres du sommet et s’impose devant Tom Dumoulin et Christopher Froome. Warren Barguil se classe 20ème de l’étape et empoche 40 points pour le maillot à pois.


Warren Barguil :

« Je me suis fait énormément plaisir aujourd’hui même si c’est frustrant de ne pas réussir à concrétiser. J’ai peut-être grillé des cartouches en début d’étape quand on est sortis à cinq mais c’est le jeu. Avoir autant d’équipiers autour de moi sur cette étape était précieux, je les remercie sincèrement pour leur travail, ils ont été énormes ! Nous avons eu une journée de fou, il m’a juste manqué un peu de force dans le final pour conclure le travail. Que cela fait du bien d’être de nouveau à l’avant sur une étape de montagne sur le Tour ! C’était une journée vraiment dure, on avait fait quasiment la même course sur le Dauphiné, c’était un avantage de connaître le parcours. Demain nous attend encore une journée incroyable et on sera là pour tenter à nouveau. Je ne lâcherai rien.»


Amael Moinard :

« C’était une super journée, les jambes étaient bien meilleures que sur le Dauphiné où nous avions déjà emprunté ce parcours. On s’est fait mal mais on s’est fait plaisir. On a tout donné, il fallait accompagner Warren aussi longtemps que possible, on ne voulait pas regretter. A l’arrivée, on est déçus bien sûr mais ce que je retiens c’est la façon dont on a pris la course en main. On a eu un très bon collectif, c’est vraiment encourageant, cette journée va compter pour la suite ! »


Emmanuel Hubert :

« Aujourd’hui était un grand jour, je tiens vraiment à féliciter nos guerriers qui ont exprimé un collectif exemplaire. Comme le dit Warren, il ne lâchera rien, il y retournera et toute l’équipe aussi. Il faut garder le cap, ça payera. »


 


Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations