Nos actualités
Warren Barguil :  » Etre offensif  » – Criterium du Dauphiné
Le 7 juin 2019

Avec le Critérium du Dauphiné qui débute dimanche dans le Cantal, le compte à rebours est lancé pour les leaders d’Arkéa-Samsic et leurs équipiers avant le Tour de France. Cette épreuve d’une semaine permettra à Warren Barguil et André Greipel de juger de leurs dispositions à un peu moins d’un mois du départ à Bruxelles.



Warren Barguil : « Je suis vraiment content d’être au départ du Critérium du Dauphiné. Je suis loin d’avoir fait le début de saison que je m’étais fixé, mais j’espère que tout cela est derrière moi. Avant de reprendre la compétition sur le Grand Prix de Plumelec, j’avais une forte appréhension mais une fois sur le vélo j’ai eu un déclic. J’ai cru en moi, et j’ai retrouvé le Warren offensif. Maintenant, le compte à rebours avant le Tour de France est lancé. Une bonne préparation pour juillet passe par le Critérium du Dauphiné. La motivation est là, et j’espère être offensif. »


André Greipel : « Ça n’a pas été facile après les Quatre Jours de Dunkerque mais je ne me démobilise pas. Je me sens reposé, je me sens bien à l’entrainement, j’ai fait des séances difficiles, maintenant il faut que ça réponde en course. Je suis prêt pour cette semaine qui s’annonce difficile mais il faut en passer par là pour préparer les prochaines échéances. Il n’y aura pas beaucoup d’opportunités pour les sprinteurs mais ce n’est pas grave, je veux simplement être sur mon vélo et donner le meilleur. »



Yvon Ledanois – directeur sportif : «Le Critérium du Dauphiné est un rendez-vous important pour nous. Nous devons faire honneur à cette sélection, c’est une grande opportunité de disputer cette course relevée et nous allons donc honorer cette invitation. Ce sera la rentrée pour André Greipel et Warren Barguil même s’ils ont couru depuis leur coupure dans des épreuves de niveau moindre. Pour eux, il s’agit d’un rendez-vous important avant le Tour. Nous avons donc nos deux leaders au départ, ce n’est pas arrivé souvent cette saison, dans Paris-Nice et le Tour de Catalogne mais nous n’avons pas pu en tirer des enseignements. Au cours de cette semaine, André n’aura pas beaucoup d’opportunités de sprinter. En espérant qu’il soit à 100% pour qu’il puisse jouer la gagne, il sera soutenu par Florian Vachon et Kevin Ledanois. Le souhait pour Warren est de finir plus fort qu’il ne l’était en début d’épreuve et en ayant joué un rôle. Il a la condition et la fraîcheur.

La sélection d’Arkéa-Samsic pour le Critérium du Dauphiné a été évidente pour moi. Celle du Tour de France le sera aussi. Chaque coureur aura un rôle précis dans la semaine. Le parcours est souvent vallonné, il n’y aura pas trois sprints. Il n’y a pas une étape de haute montagne mais c’est parfois plus dur à gérer. A Aurillac, terme de la première étape, il n’y aura pas 100 coureurs au sprint. Le lendemain non plus. En fait, il y a une étape plus facile, la troisième se terminant à Riom. Pour nous, ces trois jours sont importants avant l’étape contre la montre qui n’est pas simple. La qualité de notre fin de semaine va dépendre des trois premiers jours et on va essayer d’aller chercher quelque chose. La fin de semaine n’est pas super dure mais c’est parfait pour la reprise de Warren et pour sa mise en confiance. Le profil lui convient bien. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations