Nos actualités
Romain Le Roux: « Un grand respect pour les organisateurs»
Le 3 décembre 2019

 


 


Magazine


Possédant un rapport particulier avec Roland Fangille  Romain Le Roux tient à rendre hommage à ces hommes et femmes, qui oeuvrent comme l’organisateur de l’Étoile de Bessèges, afin d’organiser des épreuves cyclistes professionnelles tout étant bénévoles.


Romain Le Roux désormais basé dans le Sud de la France, a élu domicile dans les Cévennes. Le coureur de l’équipe Arkea-Samsic a trouvé en ces lieux un nouveau terrain d’entraînement. Il emprunte des routes qui sont souvent souvent celles de l’Étoile de Bessèges, première course par étapes organisée chaque année en France, par l’inamovible, Roland Fangille . « Cet organisateur est le « papy » de ma copine, Tiphany. Roland Fangille me parle souvent de sa course, l’Étoile de Bessèges, explique Romain. Nous avons échangé ensemble, par exemple, a propos du tracé de l’édition 2020, laquelle célébrera le 50e anniversaire de cette épreuve faisant partie du patrimoine des épreuves cyclistes en France. »


Au contact de Roland Fangille, Romain « découvre aussi toutes les facettes d’une organisation nécessaires afin de mettre sur pied une course cycliste professionnelle. C’est quelque chose que nous coureurs nous ne voyons pas forcément, ajoute-t-il. Il y a un nombre de choses à mettre en place qui sont programmées bien en amont de la course, comme le fait de démarcher des partenaires pour aider et financer l’épreuve,  mais également mettre sur pied la présentation qui intervient quelques semaines avant l’épreuve ».


Cette ouverture sur la face cachée des organisations cyclistes est une vraie « richesse » pour Romain Le Roux. « Nous coureurs,  nous sommes un peu dans notre cocon de coureur cycliste, explique-t-il encore, et nous ne voyons pas toujours tout ce qui se trame autour d’une course cycliste professionnelle. L’Étoile de Bessèges pour ne citer que cet exemple, que je connais de l’intérieur désormais, est une organisation qui est soutenue uniquement par des personnes bénévoles. Ils donnent de leur temps pour que nous coureurs cyclistes professionnels nous puissions exercer notre métier »


Des hommes et des femmes animés de la passion cycliste, au service des coureurs. « J’ai un profond respect par rapport à ces organisateurs, note encore le coureur de l’équipe Arkéa-Samsic, et je me rends compte de leur difficulté à organiser des courses aujourd’hui »


Forcément au moment de prendre le départ de la 50e édition de Bessèges, Romain sera comme toujours « motivé », mais cette épreuve à proprement dite, « aura forcément sur le plan émotionnel un caractère particulier. Je vais me mettre la pression car je serais à la maison. Je vais faire mon travail d’équipier en faveur du leader qui sera désigné, et j’aiderai aussi Thomas Boudat lors des éventuelles arrivées au sprint. Je suis hyper motivé pour cette course, je connais toutes les routes que nous allons emprunter. J’ai reconnu la majorité des étapes. »


Une 50e édition de l’Étoile de Bessèges qui rendra aussi hommage  à Raymond Poulidor, « qui était un ami de Roland Fangille, rappelle Romain Le Roux. il y aura un trophée décerné au nom de ce champion à l’issue de la troisième étape. Un hommage lui sera également rendu au départ de la première étape, et  nul doute qu’une étoile scintillera au-dessus du peloton à l’occasion des cinq étapes qui rythmeront la 50e édition de l’Étoile de Bessèges, du 5 au 9 février 2020  »


Romain Le Roux
Photo Arkéa-Samsic