Nos actualités
Warren Barguil : « En passer par là »
Le 27 mars 2019

La troisième étape du Tour de Catalogne, animée par l’échappée d’Anthony Delaplace, offrait une arrivée au sommet, à Vallter, à plus de 2.000 mètres d’altitudee. Avec ses 4000mètres de dénivelé, elle était une épreuve de vérité. Distancé dans l’ascension finale, Warren Barguil mesurait ce soir l’écart le séparant de ceux ayant bouclé Paris-Nice ou Tirreno-Adriatico mais rappelait l’essentiel : « être sur le vélo, prendre le rythme ».



Warren Barguil : « Je n’étais vraiment pas dans une bonne journée, je l’ai senti dès le début. C’était prévisible, je savais qu’en venant ici ça allait être dur. Sur l’étape d’hier, même sans une grande condition, j’ai pu faire un petit résultat, ça m’a fait du bien. Ce soir, je ne suis pas dans du négatif. Mon corps n’a pas totalement récupéré de la chute. J’ai toujours de douleurs aux côtes mais l’essentiel est d’être sur mon vélo. Si je peux finir la semaine, ça sera bien. À ce niveau, quand tu fais plusieurs jours sans vélo et qu’en plus tu rates Paris-Nice, tu prends forcement du retard. C’est décevant parce que cette course me correspond bien, c’est dur de ne pas pouvoir jouer les premiers rôles. Il faut en passer par là, j’aurais pu rester à la maison m’entrainer mais je préférai être en course, prendre le rythme, en rentrant ça devrait allait beaucoup mieux. »



Anthony Delaplace : « On est sorti à 11 coureurs, c’était intéressant. Je n’étais pas dans une grande journée. Sur la première étape, j’ai beaucoup roulé et je pense que je n’avais pas totalement récupéré. En World Tour, si je veux suivre les meilleurs jusqu’au bout, je dois être dans une bonne journée. Je lâche dans l’avant-dernier col. Je suis un peu déçu, j’aurais aimé résister jusqu’au dernier col. Mais ça me faire toujours autant plaisir d’être à l’avant, je n’ai pas de regrets. »




Cycling: Volta Catalunya / Vuelta a Cataluña / Stage 3 / Etapa 3
DESCRIPTION / DESCRIPCIÓN / RIDER
Sant Feliu de Guíxols – Vallter 2000 (179Km) / Tour of Cataluña /
@PHOTOGOMEZSPORT 2019




Yvon Ledanois (directeur sportif) : « Warren Barguil a été distancé par les costauds dans la dernière ascension. Il faut prendre du recul. Il y a une semaine ou dix jours, nous étions dans la crainte d’une mauvaise nouvelle, soumis à un gros choc émotionnel. On savait qu’on ne venait pas dans le Tour de Catalogne pour jouer le classement général. Simplement parce que l’arrêt de Warren lui a fait perdre du temps par rapport à ceux ayant fini Paris-Nice ou Tirreno-Adriatico. Il s‘était un peu rassuré hier mais il n’a pas le niveau pour jouer avec les meilleurs aujourd’hui. Il faut regarder devant, peut-être déjà l’étape de montagne de demain ou celle du lendemain mais Warren doit essayer de bien finir la Catalogne, ce sera bien de boucler une course par étapes de ce niveau en vue de Liège-Bastogne-Liège par exemple. Le mot d’ordre est de travailler, et de faire des efforts pour rattraper le temps perdu. »


Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations