Nos actualités
Des ambitions envolées sur un coup de vent…
Le 20 septembre 2019
Les ambitions d’André Greipel et de l’équipe Arkéa-Samsic dans le

championnat des Flandres ont été balayées par un coup de vent. Une

accélération de l’équipe Deceuninck-Quick Step à 45 kilomètres de l’arrivée a

été fatale à beaucoup de coureurs dont André. Dès lors la cause était entendue.

« Forcément, dit Yvon Caër, je suis moyennement satisfait. C’était quand même un peu spécial parce que comparativement aux autres années, le circuit de ce Championnat des Flandres avait été raccourci et on revenait très souvent dans les parties exposées au vent. Il y avait dix-sept tours de 10 kilomètres, la moitié du parcours était soumise au vent et cela s’est donc joué loin de l’arrivée, comme l’équipe belge en a pris l’habitude. »


« Dans un premier temps, poursuit le directeur sportif d’Arkéa-Samsic, Alan

Riou faisait partie du premier groupe d’une trentaine de coureurs mais une

nouvelle accélération, cette fois à 26 kilomètres de la ligne d’arrivée, lui a été

fatale. Auparavant, Connor Swift et Benoît Jarrier avaient essayé de ramener

André dans ce groupe mais ça allait beaucoup trop vite. Sincèrement, je pense que la Primus Classic, samedi, nous sera plus favorable même si le vent risque une nouvelle fois de jouer un rôle. André Greipel me semble plus motivé par cette course qui devrait se jouer entre trente à quarante coureurs. »


La victoire est revenue en solitaire au jeune Allemand Jannik Steimle (23 ans),

stagiaire en provenance de l’équipe autrichienne Vorarlberg-Santic et qui avait

déjà gagné à six reprises cette saison.