Nos actualités
André Greipel : « Regarder devant »
Le 11 juin 2019

Le résultat d’André Greipel à Riom (15e) n’est pas celui escompté mais le sprinteur de l’équipe Arkéa-Samsic a eu la satisfaction de voir le travail de toute son équipe au cours d’une étape très pluvieuse. Collectivement soudée et homogène, de Jérémy Maison à Florian Vachon, tous ses équipiers ont oeuvré pour le mettre dans les meilleures dispositions.


André Greipel : « L’équipe a fait un travail remarquable, ils étaient autour de moi toute la journée. Sur le vélo, il faisait très froid, c’était les mêmes conditions pour tout le monde mais ce n’était pas une journée facile. Ce n’est pas une excuse, on doit juste faire avec la météo, mais ce n’est pas ce que j’affectionne le plus. Dans le final, on a fait notre maximum, tout ensemble. Je cherchais la roue de Bennett. C’était une véritable bagarre, avec ses coéquipiers notamment, mais c’est le jeu du sprint, ça frottait dur. Je sais que je suis sur la bonne voie, les sensations sont meilleures. À la fin, je n’ai pas pu vraiment faire mon sprint, j’espérais faire quelque chose de bien, on regarde devant. »




 Jérémy Maison : « J’ai été perturbé en début de course. Un coureur a glissé devant moi…sans gravité mais j’ai mis un peu de temps à reprendre ma place. C’était prévu au briefing que j’aille rouler en tête de peloton pour préparer le sprint pour André. J’ai fait le boulot demandé et je me suis retrouvé à l’avant avec notamment Cesare Benedetti. Ce n’était pas une étape d’une extrême intensité mais la pluie l’a rendue dure. J’ai roulé toute la journée, et j’aime le faire, c’est une tâche qui m’avait déjà été confiée il y a deux ans sur le Dauphiné avec Arnaud Démare. »



Yvon Ledanois, directeur sportif :  « L’équipe Arkéa-Samsic a super bien travaillé tout au long de l’étape en dépit de la pluie et du froid. Vraiment, nous n’avons rien à reprocher à nos gars, ils ont collectivement répondu présent. Quand l’échappée de Berhane (Cofidis) et Pacher (Vital Concept) a été déclenchée, nous avons très rapidement réagi. Jérémy Maison a été le premier à aller rouler, un bon moment, avant Anthony Delaplace, Maxime Bouet et dans le final Kevin Ledanois et Florian Vachon tandis que Warren Barguil leur a donné un coup de main. Dommage, André Greipel est battu par plus fort sur le premier sprint du Critérium du Dauphiné et on n’a donc pas la satisfaction que nous étions venus chercher. Demain nous allons disputer un contre la montre individuel de 26 kilomètres. Warren va rouler avec sa nouvelle machine pour la première fois en course après l’avoir utilisée à l’entraînement. On sait bien qu’il ne va pas gagner le chrono mais il est important qu’il se juge par rapport à ses adversaires. Notre leader n’est pas à son maximum, contrairement à un Pinot ou à un Bardet, il est de 85 et 90% de sa condition. Une performance honorable de sa part sera intéressante dans l’optique du Tour et du contre la montre de Pau qui sera disputé à la moitié du mois de juillet. »