Nos actualités
Anthony Delaplace :  » Présent dans la bagarre »
Le 17 mai 2019

Dixième de la quatrième étape des Quatre Jours de Dunkerque en figurant dans un groupe de costauds, Anthony Delaplace a pris place dans le Top 10 du classement général de l’épreuve nordiste. Samedi, le coureur de l’équipe Arkéa-Samsic trouvera de nouveau un terrain à sa convenance dans l’étape du Mont-Cassel.


Anthony Delaplace : « On changeait de physionomie de course aujourd’hui avec un final difficile. On avait à cœur de faire une bonne étape. On a toujours été présent sur le circuit, notamment avec Connor. Personnellement, j’avais l’impression que mes sensations étaient moyennes donc j’ai voulu anticiper mais finalement ça s’est joué dans la dernière montée et j’étais bien présent dans la bagarre avec les 14. Il y a eu pas mal d’attaques dans les cinq derniers kilomètres, j’ai également tenté, mais personne n’a réussi à faire la différence. Ça s’est joué au sprint et je sais que ce n’est pas ma spécialité (rires). Je me contente donc d’une dixième place. Je me replace pour le général, c’est une bonne chose avant Cassel. Demain je m’attends à une course d’usure, par l’arrière, il va falloir s’accrocher pour au moins garder mon top 10 au général et pourquoi pas faire mieux. »


Roger Tréhin – directeur sportif :  « Il y a de quoi être un peu plus satisfait aujourd’hui. L’équipe Arkéa-Samsic a été active dans le final de cette étape. D’abord, nous avons perdu Robert Wagner qui n’a pas de force et dans le final, Laurent Pichon est tombé à 300 mètres de la ligne d’arrivée, tandis qu’il figurait avec Benoît Jarrier dans un deuxième groupe pointé à 19 secondes du vainqueur. Un coureur est tombé devant lui et Laurent a tapé la barrière. Vélo cassé, il a mal à un coude, au pouce et aux côtes. Hormis ces deux soucis, nous avons fait une bonne course. André Greipel a été actif et a démontré qu’il va bien, malgré la déception de n’avoir pas fait un bon sprint. Connor Swift, passé à l’attaque avec Jaurégui (ag2r-La Mondiale) est un bon coureur même s’il doit encore apprendre à gérer ses efforts pour bien calculer son coup. Enfin, Anthony Delaplace, dixième de l’étape et huitième du classement général, dit qu’il n’est pas super mais il a quand même été omniprésent avant de figurer avec les costauds dans le dernier tour. Ce soir, Teunissen est leader, c’est un solide et son équipe Jumbo-Visma va tenir la course samedi dans l’étape du Mont-Cassel. Nous serons offensifs, nous n’avons pas le choix ! »