Nos actualités
« Bram Welten est tombé, on a tout perdu »
Le 8 septembre 2019

Bram Welten était désigné pour disputer le sprint du Grand Prix de Fourmies. Une chute, sous la flamme rouge, l’a privé de disputer ses chances. Le sprinteur de l’équipe Arkéa-Samsic souffre de multiples dermabrasions.


Un sprint, forcément et compte tenu du plateau des engagés, devait être l’issue de cette manche nordiste de la Coupe de France. Neuf échappés ont occupé l’avant-course jusqu’à la dernière demi-heure avant que le Danois Pedersen (Trek-Segafredo) ne tente sa chance mais rien n’y a fait. Deuxième de la Brussels Classic samedi, Ackermann (Bora-Hansgrohe) l’a emporté.


C’est toujours le cas à Fourmies, l’amorce du sprint a été musclée mais l’équipe Arkéa-Samsic a fait face à ses responsabilités. Jusqu’à cette chute sous la flamme rouge qui a tout gâché.


« Bram me dit avoir été balancé par un coureur de Roompot-Charles et il n’a rien pu faire, explique Yvon Ledanois. Il était alors en quinzième position et a percuté le trottoir gauche sans pouvoir réagir. J’ai fait monter un médecin des sapeur-pompiers dans le bus et Bram ne souffre d’aucune fracture mais il est brûlé sur tout le corps. Avant cette chute, l’équipe a fait du bon boulot. André Greipel ne se sentait pas super et s’est mis au service de l’équipe. Il a attaqué à dix kilomètres de l’arrivée pour durcir la course mais voilà, Bram est tombé et on a tout perdu en conclusion d’un week-end qui n’a pas été bon pour nous. Je dois ajouter que Benoît Jarrier souffre d’une bronchite et Clément Russo d’une douleur au bassin. »


En dépit de cette mauvaise journée, l’équipe Arkéa-Samsic conserve sa deuxième place au classement par équipes de la Coupe de France.