Tour de l’Ain #4 : Récompensés par le classement par équipes

L’explication entre costauds a bien eu lieu sur l’étape reine du Tour de l’Ain. Pierre-Luc Périchon est dans l’échappée du jour mais derrière la FDJ veille et Thibault Pinot passe à l’offensive dans le Grand Colombier. Après la dernière difficulté du jour, ils sont encore quatre dans le groupe de contre à la poursuite du leader. Il s’en est fallu de peu (4 secondes) pour que Kevin Ledanois dispute la victoire d’étape. Après un gros boulot de Brice Feillu, Maxime Bouet et Anthony Delaplace pour revenir sur les hommes de tête, Kevin Ledanois règle le sprint des poursuivants, il est quatrième.
Pas de victoire d’étape sur ce Tour de l’Ain mais en plaçant 4 coureurs dans le Top 10 du général, l’équipe remporte le classement par équipes. Une belle récompense pour un collectif qui a répondu présent sur chaque journée.

Kevin Ledanois (4è) :

« Je suis content d’être à la bagarre sur une étape aussi difficile qu’aujourd’hui. En haut du Grand Colombier, je bascule avec 45 secondes de retard sur Thibault Pinot, je ne pensais pas être aussi bien ce matin (rires). Il y a quand même un peu de frustration. On vient mourir à 100m des trois hommes de tête et je gagne le sprint pour la quatrième place. Si on était rentrés… Je suis content de mon état de forme, j’avais un peu d’appréhension après l’enchaînement du stage, des courses avec l’équipe et du championnat d’Europe mais tout va bien. Dans 48h, je serai au départ du Tour du Limousin, ça peut me convenir, on y va avec des ambitions. »

Brice Feillu (6è CG) :

« Je me sentais bien mais la FDJ a bien maîtrisé son sujet. Tout s’est joué dans la dernière montée. Je bascule vraiment pas loin de Thibault Pinot mais je fais un tout droit dans la descente. A.Geniez et D.Gaudu rentrent sur la tête et j’ai attendu le groupe de derrière. On a roulé pour Kevin, il ne nous a vraiment pas manqué grand chose. Il gagne le sprint du petit groupe, il pouvait jouer la gagne aujourd’hui. Personnellement, j’aurais aimé monter sur le podium du général, mais l’équipe a montré un beau visage, c’est ce que je retiendrai du Tour de l’Ain. »

Sébastien Hinault :

« J’y ai cru. Je suis fier des garçons. C’est beau ce qu’ils ont fait. Pierre-Luc était dans la première échappée de 11, mais la FDJ a bien contrôlé. C’est dommage que Brice rate un virage dans la descente, il se fait distancer à ce moment-là. En bas de la descente, Max, Antho et Brice se sont mis à la planche pour revenir sur la tête pour Kevin. On vient mourir sur eux, c’est frustrant. On a encore vu un super collectif aujourd’hui, on est récompensés par le classement par équipes mais sur l’ensemble du Tour on aurait mérité une victoire d’étape. »

Tour de l’Ain #3 : Brice Feillu est quatrième, le collectif répond présent

Après les bons résultats de Maxime Daniel au sprint, c’était autour des grimpeurs de s’exprimer, avec cinq cols à franchir dont trois de première catégorie. L’échappée du jour est reprise au pied de l’avant dernier col, dans les premiers pourcentages la sélection se fait par l’arrière. Brice Feillu, Thibault Pinot et David Gaudu attaquent et forment une nouvelle échappée. A 2 kilomètres du sommet, les deux coureurs de la FDJ placent une accélération, ils ne seront pas repris. Brice Feillu se classe quatrième. Cinq de nos coureurs entrent dans le top 20 de l’étape. Brice Feillu est 5ème au général.

Brice Feillu (4è) : « J’aurais aimé faire un peu mieux mais j’ai coincé dans le final. Les jambes répondaient vraiment bien en début d’étape, après j’ai peut-être souffert de la pluie et du froid. Je ne me souviens pas avoir connu des températures aussi basses sur le vélo en aout. J’étais dans le bout coup, mais à 2 contre 1 le match était déséquilibré, et ils ont fait une très belle course. Demain, les montées sont plus longues, j’espère être encore mieux qu’aujourd’hui. Derrière, ils sont quatre de notre équipe à arriver dans un petit groupe pour la septième place, on a un gros collectif, on va tout donner sur la dernière étape. »

Sébastien Hinault – directeur sportif : « Brice avait bien senti le coup, il était avec Gaudu et Pinot, mais il lui a manqué 1km pour basculer avec eux. C’est le seul regret de l’étape. On a joué collectif, on a répondu présent à cette course de mouvement. Le groupe marche bien, j’espère que cela va payer demain. L’étape s’annonce courte mais difficile on devrait retrouver les mêmes à l’avant. »

 

Tour de l’Ain #2 : Maxime Daniel accroche le podium

Après sa sixième place hier, Maxime Daniel voulait retourner « aux charbons », faire un nouveau bon sprint et décrocher un résultat. Comme hier, une échappée se forme rapidement et le peloton contrôle. Les hommes de tête sont rejoints à 3kms de l’arrivée, c’est donc au sprint que les coureurs vont se disputer la victoire d’étape. Encore bien amené par ses coéquipiers, Maxime Daniel termine troisième derrière Samuel Dumoulin et le vainqueur, Nacer Bouhanni. Demain, on change de registre, avec cinq cols à franchir dont trois de première catégorie, les grimpeurs seront à l’honneur !

Maxime Daniel : « Une superbe équipe encore aujourd’hui. Je suis très content de faire ce sprint après le boulot qu’ils ont abattu. On va continuer à travailler, trouver les automatismes, et ça devrait finir par sourire. »

Sébastien Hinault – Directeur sportif : « Toute l’équipe a une nouvelle fois bien travaillé autour de Max mais on a manqué d’automatismes pour faire encore mieux. Nacer Bouhanni était favori mais on a vu hier qu’il n’était pas imbattable. Ce matin, on partait avec l’ambition de gagner. Max obtient un beau podium, c’est son troisième Top 10 en trois jours de course. Il fait preuve d’une belle régularité. La gagne n’est pas loin. Depuis le départ, les garçons ont montré qu’ils étaient en forme, il faut maintenant voir comment les jambes vont réagir dans les montées ! »

Tour de l’Ain #1 – Maxime Daniel est 6ème

Après un prologue prometteur, Maxime Daniel avait envie d’en découdre au sprint, aujourd’hui. Une échappée de 5 se forme dès le km 0, sans représentant de notre formation. Derrière, le peloton contrôle. Tout au long de la journée, l’équipe réalise un bon travail autour de notre sprinteur et le protège au mieux dans le final. Le peloton rejoint l’échappée dans les 500 derniers mètres, désorganisant le sprint et obligeant Maxime Daniel a lancé de loin. Le breton est sixième mais se projette déjà vers l’étape de demain.

Maxime Daniel : « L’équipe m’a bien replacé et bien amené. On était encore quatre à la flamme rouge. Il y a eu un cafouillage au moment de reprendre l’échappée. Notre groupe s’est scindé en deux, mais j’avais encore Kevin aux 600m. Je me retrouve rapidement en tête de peloton et je n’ai pas d’autres choix que de lancer mon sprint mais je finis par coincer. Ça faisait trop loin, surtout en faux plat montant. Je pense qu’il y avait moyen de faire mieux. Je fais une nouvelle place, c’est un bon résultat mais pour bien faire il faudrait en claquer une. Je progresse par rapport à hier donc j’ai bon espoir pour demain (rires). On va retourner aux charbons. »

Tour de l’Ain #prologue – Entrée courte mais réussie

Le Tour de l’Ain débutait par un prologue de 3,8 kms dans les rues de Bourg en Bresse. Tous nos coureurs entrent dans le premier tiers du classement, Maxime Daniel est septième. Sa réaction :

Maxime Daniel (7è) : « J’aurais aimé entrer dans le Top 5, mais c’est déjà un bon résultat. J’aime ce genre d’effort, court et intense. Cela demande beaucoup de préparation pour 4min37 d’effort (rires). J’ai fait un échauffement musculaire ce matin, ensuite j’ai repéré plusieurs fois le circuit, pour savoir où mettre les roues et à quel moment relancer et j‘ai terminé par du home trainer. Avec ce résultat, je lance bien mon Tour de l’Ain. Je me projette sur les deux prochaines étapes, qui sont promises aux sprinteurs, je vais essayer de décrocher un bon résultat, ensuite je vais travailler en montagne et aider l’équipe. Malgré ma chute au Tour de Wallonie, je suis content de ma reprise, j’espère que cela va se voir dans les classements. »