Le Tour d’Oman, un bon bloc de préparation en vue des classiques belges

C’est au sprint que s’est conclue la sixième et dernière étape du Tour d’Oman. Alexander Kristoff, le champion d’Europe, s’impose, Maxime Daniel se classe 15è.

Maxime Daniel : « La forme est bonne mais je suis déçu de ne pas avoir réussi à faire mieux aujourd’hui. Le premier jour, j’avais bien lancé Bram pour le sprint, il était allé accrocher un beau Top 10. On a pris une cassure dans la dernière bosse, PLP et Michael ont fait un gros boulot, je suis rentrée à 350m mais c’était trop juste pour grappiller des places. »

Michael Carbel : « J’avais hâte de recourir après avoir été malade à Majorque et c’est toujours mieux au soleil. Je pense qu’on a bien travaillé en vue des classiques belges. »

Pierre-Luc Périchon : « Je venais pour me rassurer pour finir ma préparation, après Majorque. Le parcours du Tour d’Oman est varié on a pu travailler pas mal de choses. L’approche des sprints, les efforts en montagne, je pense que tout le monde a pris ses marques. Ça n’a pas payé mais on sort tous renforcés, on va tous se retrouver la semaine prochaine pour les classiques belges, c’était important de mettre en place des automatistes. »

Oman #1 : Top 10 pour Bram Welten, le maillot Or pour PLP

Promise aux sprinteurs, la première étape du Tour d’Oman n’a pas déjoué les pronostiques. Bram Welten se classe huitième d’un sprint très relevé remporté par Bryan Coquard devant Mark Cavendish. Pierre-Luc Périchon, de son côté, à animé l’étape avec ses trois compagnons d’échappée, notre coureur sort de cette première journée avec le maillot « or » sur les épaules (regroupant le classement de la montagne et des sprints), il est troisième du général.

Pierre-Luc Périchon : « Comme dit Sébastien Hinault, une journée comme aujourd’hui fait davantage de bien au moral, qu’elle ne fait mal aux jambes. J’étais sorti de Majorque avec quelques doutes, aujourd’hui, même s’il n’y a pas de gagne, je me suis rassuré sur mon état de forme. Demain, l’étape est davantage vallonnée, il faudra être présent dans le final pour aider l’équipe et pourquoi pas, marquer des points pour le maillot gold. »

Bram Welten : « C’était un final excitant. Toute l’équipe était autour de moi dans les derniers kilomètres à 500m de l’arrivée, Maxime Daniel a fait le dernier effort pour bien me replacer. J’entre dans le top 10, quand je regarde les sprinteurs autour de moi, je crois que je peux être content de ce résultat, ce n’est que ma première année chez les professionnels. »

Yvon Caer – directeur sportif  : « Pierre-Luc fait une bonne opération. Il remporte le maillot du combiné et grâce aux bonifications, il se place 3è du classement général. Dans le final, l’équipe a bien protégé Bram, qui était le sprinteur désigné, notamment Maxime Daniel qui l’a déposé dans la roue de Mark Cavendish aux 350m. »