Nos actualités
Charly Guerrier : « Les coureurs ont toujours un petit mot de remerciement »
Le 18 avril 2020

Chalry Guerrier évoque le rapport au matériel, aux coureurs qu’ont les mécaniciens de l’équipe Arkéa-Samsic.


Comme la plupart des membres de notre staff, Charly Guerrier porte en lui l’ADN cycliste, version compétition. « J’ai débuté à l’âge de quinze ans, nous indique, notre sympathique Mayennais. J’ai pratiqué le cyclo-cross et le VTT, puis je suis passé à une pratique route dans les rangs juniors, et je suis monté jusqu’en première catégorie ». Charly a pratiqué le cyclisme jusqu’à vingt-quatre ans. « Je travaillais en parallèle dans un magasin de cycles, je suis d’ailleurs autant passionné de mécanique que par la compétition », déclare notre mécanicien qui a porté les couleurs de l’EC Mayenne et de Sablé-Sarthe Cyclisme en amateurs. « Je suis arrivé dans l’équipe avant le Tour de France, il y a deux ans, j’étais en vacation. J’ai fait ensuite des courses, ma toute première c’était la Poly Normande, et nous avons gagné avec Pierre-Luc Périchon. Je signe mon contrat en fin d’année »,  aujourd’hui, encore, Charly évoque avec passion son métier. « Nous avons la chance de travailler chez les professionnels avec le meilleur matériel, notamment Canyon cette saison. Nous disposons de ce qui se fait de mieux au sein du peloton. Nous sommes gâtés par rapport à cela, et les coureurs souvent testent le matériel nouveau, ils essayent ce qui se fait de mieux. Ils sont aussi proches de nous, la relation entre le staff et les coureurs est fort. Il règne un esprit de famille. Les coureurs sont très reconnaissants de notre travail, et savent trouver toujours les bons mots ou petits gestes qui font plaisir afin de nous remercier ». Ce sens des valeurs, Charly l’a également à l’égard de ses collègues mécaniciens qui possèdent davantage d’expérience que lui. « Tout le monde m’a accueilli les bras ouverts au sein de la famille Arkéa-Samsic, et mes collègues n’ont pas hésité une seule seconde à me transmettre certaines de leurs connaissances afin que je puisse m’adapter au plus vite à mon nouveau métier de mécanicien au sein d’une équipe cycliste professionnelle. Cela m’a permis d’apprendre vite et bien ». Échange, sens du collectif ne sont pas des vains mots au sein de notre équipe.


Arkéa-Samsic