Nos actualités
Classic de l’Ardèche. Des hématomes pour Warren Barguil.
Le 2 mars 2019

Warren Barguil, alors placé dans les 10 à l’approche de l’avant-dernière montée, n’a pas pu éviter la chute lorsqu’un coureur est tombé juste devant lui. Il s’en sort avec des hématomes à la crête iliaque et des abrasions sur le côté gauche. Il sera bien au départ de la Drôme Classic demain.


Roger Tréhin 


« Warren s’en sort avec des hématomes et des abrasions. Rien de grave. Il n’a pas terminé la course. Quand il est tombé, il restait une boucle de 20 kilomètres avec deux cols, mais tout était fini pour lui. C’était plus prudent de rentrer au bus garé à 10 kilomètres.  La stratégie était de mettre Wawa en bonne position au pied de cette bosse stratégique. Il était pourtant bien placé avec des coureurs de l’équipe autour de lui…et puis la chute. Aujourd’hui et dans cette configuration de course Warren était notre seul atout, c’était notre coureur pour rivaliser avec les meilleurs. On est super déçu parce qu’on espérait beaucoup de cette couse. Warren commençait à bien se sentir. On ne saura jamais si aujourd’hui il était bien ou très bien…C’est bateau mais « demain est un autre jour ». Warren sera au départ et des troupes neuves arrivent avec Elie, Pipich et Max Bouet. On va essayer de prendre notre revanche sur le sort. »


Warren Barguil 


« Ca va mais je suis très très déçu. Toute l’équipe a fait un super boulot toute la journée pour moi. Ils ont pris le vent pour que je sois bien placé au pied de l’avant-dernière montée. Tout le monde a tout donné, je commençais à bien me sentir, retrouver les sensations que j’avais à Majorque et un coureur qui était dans la roue de Romain Bardet est tombé juste devant moi et je n’ai pas pu l’éviter…il m’a emporté avec lui et aussi tous mes espoirs de faire quelque chose de bien. C’est tellement frustrant. J’ai des hématomes, des abrasions sur tout le côté gauche et au niveau de la hanche que j’ai cassé en 2017. C’est trop frustrant…mais demain je retourne au combat. »