Nos actualités
Connor Swift onzième du Tour de Belgique
Le 17 juin 2019

Connor Swift a pris la onzième place du Tour de Belgique dont la dernière étape s’est achevée par un sprint massif dans lequel Bram Welten (12e), gêné par une chute sous la flamme rouge, n’a pu réellement s’exprimer. Pour Connor, ce résultat est la confirmation de ses qualités même si Arnaud Gérard, le directeur sportif d’Arkéa-Samsic, affirme ne pas encore connaître ses limites !


Connor Swift, 11ème du général : 

« Il y a eu une grosse chute hier à l’arrivée, je suis d’abord content que personne de l’équipe ne soit tombé. C’était une journée super rapide et ça a bien bataillé. On a joué la carte de Bram pour le sprint…Au final je n’ai pas pu prendre de bonifications mais je suis 11ème du classement général, vraiment aux portes du Top 10 sur une course au niveau relevé. Je me sens vraiment très bien, j’ai la forme ! Je ne retiens que du positif de cette semaine, je sens que je progresse et que je suis tiré vers le haut ! »



Arnaud Gérard, directeur sportif :

« L’idée du départ était pour Connor Swift d’aller dans l’échappée, il en avait émis le souhait pour prendre des bonifications et essayer d’intégrer le Top 10 du Tour de Belgique. Ça a roulé très fort dans les 65 premiers kilomètres avant qu’une échappée de six coureurs prenne les devants. Donc on a défendu l’option sprint pour Bram Welten. Thibault Guernalec et Benoit Jarrier ont roulé en tête de peloton. Bram était plutôt bien placé dans l’amorce du sprint après un bon travail de Clément Russo mais il a été gêné par une chute sous la flamme rouge et a été obligé de freiner. Il finit douzième mais sans cette chute, un Top 5 était envisageable. J’aurais aimé qu’il sprinte vraiment une fois au cours de ce Tour de Belgique, qu’il puisse s’exprimer.

On repart de Belgique avec la onzième place de Connor au classement général et c’est bien dans une course hors-catégorie ! Le Tour de Belgique, sinon la montagne, demandait toutes les qualités. Dans l’étape des Flandres, Connor est avec les 30 meilleurs, dans l’étape ardennaise il est avec les 20 meilleurs et dans le contre la montre il n’était pas mal du tout. Il confirme ce que nous avions entrevu dans les Quatre Jours de Dunkerque et dans le Tour de Norvège. Connor est un coureur complet dont on ne connaît pas encore les limites. A présent, il va disputer le Tour de Savoie et pouvoir se tester en montagne. »