Nos actualités
Corentin Cherhal : « Ma mission demande à être au contact des coureurs »
Le 18 juin 2020

Chargé de nutrition au sein de notre équipe, Corentin Cherhal revient sur son parcours au sein de notre formation mais également dans le monde du cyclisme, et son passage chez les pros notamment.


 


Corentin Cherhal chargé de nutrition au sein de l’équipe Arkéa-Samsic connaît parfaitement les apports nutritifs nécessaires aux coureurs cyclistes (dont professionnels), car lui-même a évolué à ce niveau de compétition pendant quelques années au sein d’une équipe américaine ne recrutant que des coureurs atteints de diabète de Type 1.


« J’ai fait pas mal de sports durant ma jeunesse, ma maman et mon grand-père pratiquaient pas mal le cyclisme, et tout naturellement, dans leur sillage, je suis venu moi-même au cyclisme, à quinze ans. Mon diabète a été diagnostiqué deux saisons après ».


La cyclosportive « l’Étape du Tour » qu’il dispute dans ses années juniors, lui servira de fil conducteur afin d’intégrer les rangs de cette équipe américaine n’accueillant que des coureurs diabétiques de Type 1.


« J’ai rencontré le Manager Général de l’équipe de l’époque sur cette épreuve. Il m’a demandé de me rendre aux États-Unis pour un stage au mois d’août. Les liens entre eux et moi se sont tissés de la sorte ».


À tel point que ceux-ci ont finalement débouché sur la signature d’un contrat de coureur cycliste professionnel pour Corentin. « J’ai fait deux ans aux USA, à Atlanta, dans leur équipe développement, et trois saisons au sein de leur structure pro. Nous avons arrêté notre collaboration d’un commun accord, et par la suite, j’ai fait une préparation BTS diététique. Et comme, je nourrissais pas mal de contacts avec Jean-Jacques Menuet, celui-ci m’a permis d’intégrer l’équipe avec une mission sur le plan de la diététique. La nutrition est une seconde passion pour moi, comme le vélo. C’est une mission qui demande d’être au contact des coureurs, proche d’eux et que je suis à leur écoute. Je les appelle souvent afin de connaître leurs besoins, leurs nécessités et  je reste disponible s’ils ont des questions particulières. Ils connaissent ma disponibilité et mon ouverture d’esprit sur toutes les questions se référant à mon champ d’activité professionnel ».


 


 


Arkéa-Samsic