Nos actualités
Diego Rosa 5ème à Majorque
Le 1 février 2020

En forme dès le début de saison, Diego Rosa termine 5ème de la troisième journée du Challenge de Majorque !


Elie Gesbert a été contraint à l’abandon sur chute à environ 40 kilomètres de l’arrivée. Des nouvelles de notre coureur vous seront communiquées ultérieurement.


Réactions : 


Roger Tréhin, directeur sportif : « Ca aurait pu être une belle journée. Nous avions Diego Rosa, Elie Gesbert et Kevin Ledanois dans le groupe de Marc Soler, Arkéa-Samsic était l’équipe la mieux représentée à l’avant : c’était très bien parti. Et il y a eu cette chute. Diego par la force des choses s’est ensuite retrouvé isolé, il devait rouler pour essayer de revenir sur l’échappée et faire en sorte que derrière cela ne rentre pas. Avec Elie qui était en grande forme, on aurait joué dans le final. L’aspect positif est masqué par cette chute…»


Diego Rosa, 5ème : « Ce n’était pas la meilleure journée car Elie a chuté … Nous avions très bien commencé l’étape avec Elie et Kévin en étant trois coureurs de l’équipe Arkéa-Samsic dans le groupe des favoris : c’était le scénario parfait. Quand Gregor Mülbherger et Marc Soler ont attaqué, je n’ai pas pu les suivre. Ensuite leurs coéquipiers étaient tout le temps dans ma roue à chaque fois que j’essayais de sortir dans les dernier kilomètres. Avec Élie cela aurait été forcément différent, nous aurions pu lutter. Le point positif, c’est que nous sommes surveillés comme une équipe dangereuse. Les autres coureurs nous observent avec attention. On impose une certaine forme de respect et c’est important.


Quatrième hier, cinquième aujourd’hui: la saison débute bien. Ce soir je pense avant tout à Élie. C’est un excellent coureur de l’équipe qui possède de grosses qualités. »


Photo : Bettini

Kevin Ledanois : « Je suis content car le groupe dans lequel nous sommes sortis, s’est formé en costaud. Je me sentais bien et j’étais content de pouvoir aider Elie et Diego. Nous étions l’équipe la mieux représentée et je savais que mon travail au sein de ce groupe était d’aider mes coéquipiers. J’ai fait en sorte que l’échappée reste active et que l’on conserve notre écart.  Autrement, je retiens que l’on a bien couru en équipe, on était présents devant et Christophe Noppe et Thibault Guernalec ont aussi fait du super boulot. Ca aurait pu être une journée « presque parfaite » sans la chute d’Elie…Ça bouleverse toujours de voir un coéquipier à terre. »


Photo : Bettini