Nos actualités
Diego Rosa: « Une bonne place pour l’équipe Arkéa-Samsic »
Le 1 août 2020

Diego Rosa a pris la 10e place au terme des Strade Bianche, première classique de la saison 2020. Il permet à l’équipe Arkéa-Samsic de terminer 1ère équipe UCI ProTeam de cette épreuve également.


Arkéa-Samsic : Que représente cette 10e place, Diego ?

Diego Rosa : « Lorsque Séabstien Hinault et Yvon Caër ont fait le briefing ce matin dans le bus, ils ont déclaré : « le leader aujourd’hui est Diego. Il peut terminer dans le top 10 de ces Strade Bianche ». Quand j’ai vu à l’arrivée que je me classais effectivement dixième, j’ai dit okay je fais top 10 chez moi en Italie, et c’est une bonne chose pour Arkéa-Samsic.

La course était différente de celle que l’on connaît d’ordinaire au printemps, du fait de la canicule, mais aussi parce que c’était la reprise en World-Tour et qu’il y avait beaucoup de stress au sein du peloton. Cette édition des Strade Bianche est vraiment partie très vite, avec beaucoup de mouvements ».


Arkéa-Samsic : Et votre course, pouvez-vous nous la résumer ?

Diego Rosa : « J’ai pris pour ma part un bon tempo, et j’ai repris des concurrents petit à petit dans le final. Je sais que je dois encore un peu travailler les intensités, mais je ne me suis pas affolé lorsque la course était totalement débridée au début »


Arkéa-Samsic : L’équipe est la première Proserie classée à l’arrivée de cette classique, c’est une fierté pour vous, Diego ?

Diego Rosa : « C’était la première fois que l’équipe disputait les Strade Bianche, et j’étais content de pouvoir faire participer de mon expérience de cette classique à mes coéquipiers. Ils vont pouvoir revenir sur cette compétition l’an prochain avec une première année d’expérience, et cela compte ».


Arkéa-Samsic : Le fait d’être leader, c’était aussi une responsabilité qui vous plait et que vous aimez avoir en certaines occasions ?

Diego Rosa : « Oui. Cela faisait quelques années que je n’avais pas eu les responsabilités de leader au départ d’une course. Être le centre d’intérêt de tous vos coéquipiers en course est quelque chose de plaisant forcément, mais cela engendre aussi de tout donner pour l’équipe. Et je suis très content en retour de leur avoir offert cette place de 10e à l’arrivée à Sienne à Arkéa-Samsic ».





Yvon Caër, directeur-sportif de l’équipe Arkéa-Samsic

Arkéa -Samsic : Yvon quel bilan tirez-vous de cette édition 2020 des Strade Bianche pour l’équipe Arkéa-Samsic ?

« Cette classique est déjà extrêmement difficile lorsqu’elle se dispute en début de saison, mais là le degré de difficulté de cette épreuve a été amplifié par la canicule qui a accompagné les coureurs durant toute la journée. Nous pouvons d’ailleurs saluer l’ensemble de l’équipe, tous les coureurs ont donné le maximum de leur capacité et sont allés très loin dans leur réserve ».


Arkéa-Samsic : C’est l’ensemble du groupe qui est donc à saluer, selon vous, Yvon ?

Yvon Caër : « Le petit regret c’est Clément Russo qui a connu un souci mécanique, ce qui forcément peut arriver sur une course de ce type, nous l’avons vu avec d’autres coureurs. Clément a été contraint à l’abandon alors qu’il se trouvait dans le même groupe que Diego Rosa »


Arkéa-Samsic : Que dire de la course de Diego Rosa ?

Yvon Caër : « Lorsqu’on regarde le classement de cette course, la 10e place de Diego est une vraie satisfaction. L’équipe Arkéa-Samsic grâce à sa place obtenue à Sienne termine au rang de première équipe UCI ProTeams sur cette toute première classique du calendrier World-Tour 2020. C’est vraiment une très belle performance. Nous démontrons aussi au fil des courses que nous nous répondons de plus en plus présent sur les courses World-Tour difficiles. Nous possédons au sein de notre effectif des coureurs qui sont en capacité de s’illustrer. Je n’oublie pas d’ailleurs Benjamin Declercq qui a été de la première échappée de la journée ».


Arkéa-Samsic