Nos actualités
Édouard Hervé : « Des aventures humaines avec les coureurs »
Le 27 avril 2020

Ostéopathe, Édouard Hervé nous ouvre les portes de son métier au sein de l’équipe Arkéa-Samsic, et ses actions auprès des coureurs. Portrait


 


Voyageur ! Edouard Hervé a tissé son histoire de Bretagne, en passant par Nice, et désormais le voilà installé dans le Nord de la France, côté Flandres. Son histoire est en résumé une boucle de la Bretagne à la Bretagne. Explications ! Édoudard Hervé a en effet accroché ses premiers dossards en terre « Breizh ». « J’ai couru jusqu’en juniors, déclare le natif de Quimper. J’ai porté les couleurs du VC Scaer. Je débute en 1998, et j’ai effectué mes premiers tours de roue avec l’école de cyclisme ES Kerfeunten, jusqu’en juniors ». Édouard s’est donc ensuite installé « pour (ses) études d’ostéopathie à Nice ». Mais vous imaginez bien qu’il n’a jamais coupé le lien avec le cyclisme. Bien au contraire, et de nouveau retour, pour lui, par la case… et oui, Bretagne ! « J’ai effectué durant mes études, des vacations, avec le comité régional FFC de Bretagne, puis ensuite j’ai collaboré en équipe de France avec Pierre-Yves Chatelon ». Son arrivée dans le monde professionnel est datée de 2015, et porte un nom célèbre : Le Grand Prix de Plouay ! « Je suis chez Arkéa-Samsic depuis trois saisons, maintenant », précise Édouard, qui brosse les actions qu’il mène auprès de nos coureurs. « Lorsqu’ils ont des douleurs traumatiques liées aux chutes, notre mission est de faire le maximum afin qu’ils aient le moins de douleurs possibles le lendemain, qu’ils puissent repartir du mieux possible sur l’étape suivante. La deuxième c’est lorsque les coureurs ont des douleurs aigues aux lombaires, cervicales, dos, au genou. Celles que l’on peut qualifier de manière imagée de douleurs de « carrosserie ». Là, pareil, notre but est de les traiter sur le terrain. C’est là, que notre fonction diffère de celle d’un kiné ou d’un ostéo en cabinet, que les coureurs visitent régulièrement en saison. Nous, nous faisons plus de l’ostéopathie de terrain. Nous devons répondre à ces problématiques urgentes. Les maux chroniques sont davantages traités en cabinet ». Arrivé en 2018 au sein du staff de l’équipe Arkéa-Samsic, après deux années passées dans le staff d’une équipe néerlandaise, Édouard Hervé a vu l’équipe grandir de manière exponentielle dans un cours laps de temps. « Le projet de Emmanuel Hubert, Manager Général, a toujours été de faire grandir l’équipe au fil du temps, et ce dessein est réel comme on peut le mesurer avec l’évolution que prend le team Arkéa-Samsic années après années. On voit chaque saison des personnes ressources arriver au sein du staff, mais aussi des leaders de très haut-niveau portent désormais les couleurs de l’équipe, cela tire tout le groupe vers le haut. Certains amènent leur expérience du World-Tour. Moi, par exemple, j’ai eu la chance de gagner par coureur interposé, un Grand Tour : le Giro avec Tom Dumoulin. Et je sens que toutes les personnes qui amène leur expérience, mêlée à celles déjà bonne que possédait l’équipe auparavant, permet à celle-ci de progresser encore et encore ». Des histoires d’hommes souvent écrites par les hommes et les femmes qui composent le staff de notre équipe. Elles s’inscrivent parfois en lettres minuscules au départ dans l’intimité d’un stage pour ensuite éclater en majuscules sur les courses. C’est rare, mais cela arrive, et quand c’est le cas, le travail accompli par chacun, coureurs et staff prend toujours un bel écho. Exemples. « J’aime bien écrire des histoires, confirme Édouard. Elles peuvent se rédiger en amont. J’ai par exemple été avec Warren Barguil en stage en altitude en 2017. Warren avait notamment été reconnaître l’étape du Tour de France avec arrivée à l’Izoard, et je l’accompagnais. Cette étape il l’a remportée quelques semaines plus tard.  Pareil l’an passé, nous étions en stage en altitude encore, à Isola 2000, afin de préparer l’été et le Tour et les Championnats de France, avec un groupe de coureurs.  Je n’étais pas sur la course, mais Warren la remporte la aussi. J’aime écrire avec les coureurs de l’équipe des histoires que l’on peut qualifier d’aventures humaines. Elles se finissent par des succès quelques fois comme cela, parfois aussi, bien évidemment, cela ne s’achève pas pour une victoire. Mais les moments tissés restent, ils sont ancrés » …. à vie !


 


Arkéa-Samsic