Nos actualités
Elie Gesbert et Anthony Delaplace sont dans le match
Le 21 août 2019

Dans sa course au classement général, Elie Gesbert a fait une belle opération dans la première et difficile première étape du Tour du Limousin gagnée par Calmejane (Total-Direct Energie). Le jeune leader de l’équipe Arkéa-Samsic a fini dans le premier groupe fort de 14 coureurs et juste devant Anthony Delaplace auteur d’un joli petit numéro dans les derniers kilomètres.


Elie Gesbert : « Quand Benoît Cosnefroy a attaqué il était deux jambes au dessus de tout le monde, super fort. On savait que ça pouvait se décider à cet endroit-là et ça n’a pas manqué ! Je l’ai suivi mais j’ai joué avec mes moyens jusqu’à la ligne. Je n’avais pas de super sensations. Avec Benoît (Cosnefroy) on a tenté d’organiser un peu le groupe pour prendre du temps au général. Nous étions à 15 kilomètres de l’arrivée, vent de face…Il y a eu beaucoup d’attaques individuelles, au final ça a marché pour Calmejane. Au Tour du Limousin une seconde, c’est une seconde ! Aujourd’hui je n’étais pas dans une journée extraordinaire au niveau de mes sensations mais j’ai limité la casse en étant dans le bon groupe, je suis encore dans le match pour le général. J’espère que ça va se débloquer dans les prochains jours. »


Anthony Delaplace : « Je suis parti dans l’échappée avec Nicolas Baldo et après la première bonification je me suis relevé. Ce n’est pas trop mon habitude de faire ça mais Yvon Ledanois m’a dit « garde des forces, tu marches bien’’, je suis donc revenu dans le peloton. Et avec le recul, il avait raison car il y eu une grosse bataille dans le final et j’ai pu prendre place dans un contre à vingt secondes du groupe d’Elie. A trois kilomètres comme ça ne s’entendait pas vraiment, je suis sorti pour essayer de faire la jonction avec le groupe de devant. Malheureusement l’arrivée était en bosse et à 500 mètres de la ligne, tandis que je revenais, le sprint avait commencé. J’arrive à cinq secondes de ce groupe ce qui me permet d’être encore dans le match pour le général avec Elie. C’est toujours mieux d’être à deux ! Si j’avais attendu derrière j’aurais été à 28 secondes et si je ne mettais pas relevé de la première échappée, sûrement à huit minutes…Il ne faut pas se prendre la tête sur le Tour du Limousin, on prend chaque jour comme il vient en étant toujours concentré ! »


Yvon Ledanois, directeur sportif : « En tenant compte du fait que Calmejane a gagné en costaud, Elie Gesbert a fait l’essentiel. Pour Anthony Delaplace, je ne suis pas mécontent de mon coup. Il s’est échappé avec Baldo (St-Michel – Auber 93) et je lui ai demandé de se relever après avoir pris des secondes de bonification au sprint intermédiaire. Anthony marche bien mais ce n’était pas la journée à être devant et je préfère le garder pour le général. Dans le final qui a été très disputé, Elie a pris place dans le premier groupe de 14 coureurs tandis qu’Anthony était dans le deuxième à vingt secondes. Il en est sorti seul et a fini juste derrière Elie. Pour finir, notre jeune leader était peut-être un peu juste mais Calmejane qui vient de finir quatrième de l’Arctic Race of Norway est fort. Avec la bonif, il a vingt secondes d’avance au général et sera dur à déloger mais le Tour du Limousin reste une coure difficile à maîtriser. Elie sera mieux demain, mieux encore vendredi dans une étape proposant 4.000 mètres de dénivelé. Il n’a pas dit son dernier mot. »


 


Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations