Nos actualités
Elie Gesbert et Anthony Delaplace dans le top 10
Le 23 août 2019

La troisième étape du Tour du Limousin a consolidé les acquis de l’équipe Arkéa-Samsic. Elle a permis à Cosnefroy (ag2r-la Mondiale) de prendre le pouvoir mais au terme d’une journée très difficile et marquée par une forte chaleur, Elie Gesbert et Anthony Delaplace sont toujours dans le coup pour signer un très bon classement général.


Anthony Delaplace : “J’ai voulu anticiper parce que je sais qu’au sprint je manque de punch sur une arrivée comme aujourd’hui. On est bien sorti avec Gauthier (Vital Concept), puis Martin (Wanty-Groupe Gobert) et Simon (Cofidis) mais à 1,5 kilomètres de l’arrivée, Benoît (Cosnefroy) a attaqué et nous a « transpercés ». Après c’était sauve qui peut pour rejoindre la ligne d’arrivée. Je prends une cassure mais ça ne change rien, j’ai préféré tenter plutôt que d’attendre le sprint et faire huitième ou neuvième. J’ai préféré tenter quitte à perdre, je n’ai pas de regrets. Avec Elie dans le final, on n’a pas pris les rênes de la course car il y avait plus fort que nous dans le peloton. Je pensais avoir de meilleures sensations aujourd’hui et Elie aussi. Sur le Tour du Limousin, rien n’est jamais fini. Même si Cosnefroy a une équipe en forme, on a encore une chance demain !”


Yvon Ledanois : “Aujourd’hui, on est battu par plus fort ! On a couru au millimètre, sans travailler pour les autres et dans le final les leader ont pris leurs responsabilités. Nous aussi. Nous avions envie de tenter quelque chose pour revenir dans le match pour le podium. Anthony Delaplace a attaqué trois reprises, la dernière fois à deux kilomètres de l’arrivée. Sans faire le break mais la course est loin d’être finie. Aujourd’hui ce fut une étape énorme en terme d’intensité, avec la chaleur. Nous sommes aux neuvième et dixième places au classement général, c’est bien mais on veut tous bien mieux que ça. Aujourd’hui, mes coureurs sont à leur place, il n’y pas de regrets à avoir. Tous les gars ont fait un boulot extraordinaire, Romain Le Roux en allant dans l’échappée du jour, Romain Hardy, Laurent Pichon et Florian Vachon pour placer leurs leader, Amaël Moinard pour assurer les ravitos. Ce travail va payer !”