Nos actualités
Élie Gesbert : « Les jambes commencent à bien répondre »
Le 3 avril 2021

Élie Gesbert a pris ce jour à Estrella la cinquième place du Grand Prix Miguel Indurain.





SUR LA LIGNE AVEC…





Élie Gesbert – Photo Arkéa-Samsic




Élie Gebsert : « La course a été limpide. La sélection s’est faite par l’arrière sur la première partie de l’épreuve, avec un tempo imprimé au sein du peloton afin de maîtriser l’échappée. Movistar a par la suite pris la course en main, à 100 bornes de l’arrivée, en faisant un plus gros tempo. Il n’y avait pas grand-chose à faire mis à part suivre. Il a fallu à ce moment-là comme on dit « serrer les cale-pieds » ! Je savais que Valverde allait mettre un grand coup de vis. Je n’étais pas dans sa roue quand il accélère dans l’avant-dernière bosse afin de rentrer sur Sanchez. J’aurais peut-être eu du mal à le suivre, si j’avais été dans son sillage. Je me suis accroché au sein du petit groupe auquel j’appartenais. C’était une montée courte, punchy qui me convenait bien, j’ai tout fait pour revenir sur les trois coureurs de tête. Je parviens au sommet de la bosse à rentrer sur Sanchez, après à l’occasion de la descente et de la partie plate, je n’avais vraiment plus rien dans les jambes. Je sors d’un beau cycle de compétitions en Espagne, je suis content. Je sens que les jambes commencent à bien répondre. Cela me fait du bien. Le Tour de Catalogne et le Grand Prix Miguel Indurain sont des courses qui me conviennent, car elles sont dures. C’est sûr que je veux toujours faire mieux. J’aurais bien évidemment aimé terminer troisième. Mais cinq, c’est bien. Je me répète tous les week-ends, mais vous savez, je suis déjà très content d’être là… »





LE DÉBRIEF’





Roger Tréhin – Photo Arkéa-Samsic




Roger Tréhin (directeur-sportif) : « Élie était notre leader sur cette course après sa belle prestation lors du Tour du Catalogne. Chaque coureur a fait son travail pour qu’il soit présent dans le final de ce Grand Prix Miguel Indurain. Il a parfaitement été placé à l’amorce de l’avant-dernière bosse par Anthony et Winner. Nous savions que cette difficulté allait être montée fort.  C’étaient les jambes qui allaient parler à ce moment-là. Élie a su répondre présent.  L’objectif était les points UCI, nous sommes allés en chercher quelques-uns. Il manque très peu de choses pour que Élie aille rechercher dans le final Lutsenko. C’est très encourageant pour lui ».





Arkéa-Samsic