Races
Cholet-Pays de la Loire
(France)
Le dimanche 25 mars 2018
Pre race
Race
Post race
The race

Ce week-end, l’equipe Arkea-Samsic courra chez nos voisins”de Pays-de-Loire. Au programme, retour sur la manche de Coupe de France, la Classic Loire-Atlantique que Laurent Pichon avait gagnée il y a deux ans. Le lendemain, sur Cholet-Pays de la Loire, l’équipe espère une arrivée au sprint…

Benoit Jarrier

“La Classic Loire-Atlantique est toujours assez débridée et j’espère avoir ma carte. Il y a le moyen de faire un résultat pour moi et pour l’équipe. Le fait que ce soit le parcours du prochain championnat de France en juin, ne change pas la donne. On connaît le circuit. Je ne l’ai pas courue en 2018 et j’ai besoin de reprendre mes repères mais sur un circuit, il se passe toujours la même chose au même endroit. A Cholet, c’est plus stéréotypé, je pense que nous aurons certainement un sprint et on jouera la carte Bram Welten. S’il y a des échappés sans que nous y soyons représentés, on me demandera d‘aller rouler.”

Yvon Caër, directeur sportif

«La Classic Loire-Atlantique est une course qui nous a apporté des satisfactions. Laurent Pichon l’a gagnée il y a deux ans, Florian Vachon il y a un peu plus de temps (2012) et nous y avons aussi été souvent placés, notamment avec Anthony Delaplace. La particularité cette année est que le circuit de la Haye-Fouassière sera également celui du Championnat de France. On connaît bien le parcours. S’il y a du vent, ce sera une course d’usure favorable aux  puncheurs, sinon ce pourrait être un sprint mais c’est une course difficile à contrôler parce que c’est sinueux et vallonné, les équipes y sont malmenées. Nous, on fera tout pour éviter un sprint. D’autres équipes aussi et je pense que nous aurons une belle course de mouvement. A chaque tour de circuit, il y a deux côtes, assez raides au pied et avec le vent au sommet. Nous avons des arguments pour l’emporter. Pour nous, la Coupe de France est importante. Quand on est dans le match, on s’implique mieux. Il y a deux ans, en bataillant pour la première place de Laurent Pichon au classement individuel, il y avait un petit supplément d’âme… En revanche, Cholet-Pays de la Loire n’est pas une course de Coupe de France parce qu’elle n’a pas été organisée pendant deux ans. Pour commencer, il y a toujours le même parcours mais le circuit final a beaucoup changé. En ville, c’est un vrai gymkhana. Le sprint est plus que probable et on jouera la carte Bram Welten. L’idée est que dans la Classic Loire-Atlantique, il participe à un mouvement collectif et qu’il favorise un équipier. »

Team roster
How to follow the race ?

A suivre sur Direct Vélo

Live
Results
Classement général