Races
Etoile de Besseges
(France)
Le mercredi 5 février 2020
Pre race
Race
Post race
The race

Après avoir disputé 8 éditions en tant que coureur cycliste, c’est désormais comme directeur sportif, qu’Arnaud Gérard se présente au départ de l’Etoile de Bessèges. Après avoir effectué un an d’apprentissage au sein de notre formation, Arnaud Gérard dirigera pour la première fois cette semaine son équipe depuis la voiture de direction sportive. Interview.

Arnaud, tu as raccroché le vélo à la fin de la saison 2018, tu seras pour la première fois directeur sportif numéro 1 à l’occasion de l’Etoile de Bessèges, peux-tu nous raconter comment s’est opéré la transition ?
Arnaud Gérard : L’année dernière, j’ai effectué une cinquantaine de jours de course avec l’équipe, j’étais un soutien pour les directeurs sportifs mais je n’influençais pas. J’ai commencé avec eux dans la voiture, puis en voiture directeur sportif numéro 2. C’était idéal pour une première mission. Il y a forcément un temps d’adaptation entre le passage de coureur à directeur sportif mais tout s’est vraiment bien passé. Le métier me plait, j’ai appris énormément et j’ai encore de nombreuses choses à découvrir.

Qu’est ce que tu aimes dans ton métier de directeur sportif ?
Arnaud Gérard :La relation avec les coureurs et le staff. J’essaye d’apporter autant d’attention à un coureur qu’à un membre du staff. J’ai arrêté ma carrière il y a un an et demi et je n’ai pas oublié à quel point c’est dur le vélo ! Je veux être proche des coureurs. Je suis là pour eux, je ne suis pas un copain mais je suis un soutien. Je veux apporter ma « patte » à l’équipe. Nous sommes cinq directeurs sportifs, nous avons cinq profils différents, à moi de créer mon truc.

Qu’est ce qui t’a le plus surpris dans le rôle de directeur sportif ? 
Arnaud Gérard : Je connaissais le métier, mais quand on est coureur on ne se rend pas compte de la préparation et de la logistique avant, pendant et après la course. Il faut essayer d’être un chef d’orchestre et d’avoir le moins de fausses notes possible pour que tout le monde tire dans une même direction.

Comment envisages-tu cette première course ?
Arnaud Gérard : Du mieux possible. C’est une marque de confiance importante de la part de l’équipe de me laisser faire aussi tôt. Je l’ai faite plusieurs fois en tant que coureur et je peux m’appuyer sur un garçon comme Romain Le Roux qui connait le parcours par coeur. L’équipe est homogène on a des grimpeurs, des rouleurs et des sprinteurs. Nous pouvons être ambitieux, même si les autres formations sont également armées. Il faudra viser juste.

Team roster
How to follow the race ?

L’épreuve est à suivre en direct dès 14h30 sur la chaine l’Equipe ou en direct commenté sur le site internet direct vélo

Live
Results

Étape 1

Étape 2

Étape 3

Étape 4

Étape 5

Étape 6

Classement général