Races
La Roue Tourangelle
(France)
Le dimanche 7 avril 2019
Pre race
Race
Post race
The race

Un week-end de Coupe de France important attend l’équipe Arkea-Samsic. Vendredi, à la maison, notre formation espère une beau résultat sur la Route Adélie de Vitré que Laurent Pichon avait remporté en 2017. Dimanche sur la Roue Tourangelle, Bram Welten (4ème à Cholet Pays de La Loire) espère une nouvelle arrivée au sprint !

Bram Welten

« Je me sens bien en ce moment sur le vélo. Je vois la différence depuis Bessèges, j’arrive à mieux passer les bosses par exemple. Je n’ai jamais participé à la route Adélie, mais j’ai fait la Roue Tourangelle l’année dernière. C’est toujours bien d’avoir en tête le parcours. Je sais qu’il y aura des montées et je me suis rassuré sur le passage des cotes ces derniers temps. Vendredi, le final de la Route Adélie se fait avec des tours de circuit où il faudra être très attentif car ça peut arriver au sprint. Le niveau sera le même que le week-end dernier. Je sais qu’il y aura Madouas, Sarreau, Barbier, Boudat, Venturini… Je me sens bien en ce moment, le week-end passé j’avais de très bonnes sensations. À Vitré, c’est une course importante pour l’équipe car on est à la maison, à 40 minutes du service course. Pour ça, je me donnerai à 200% (sourire). Je suis motivé, je suis en forme…quand je vois ce qui arrive à Warren en ce moment, je sais que j’ai de la chance de pouvoir courir. Je suis sur qu’il reviendra vite et encore plus fort ! Et nous sur le vélo, ce week-end, on va tout donner ! »

Yvon Caër, directeur sportif

« La Route Adélie est un beau rendez-vous pour notre entreprise. Jeudi soir, veille de la course, nous accueillerons vingt adhérents du club des supporteurs qui parraineront vingt autres personnes qui ne le sont pas encore et nous inaugureront un magnifique camion VIP qui proposera à nos supporteurs et nos partenaires un accueil très haut de gamme pendant la course. »
Pour la course justement qui est une belle manche de la Coupe de France, je pense sincèrement que nous sommes dans une belle dynamique. Nous avons des atouts pour une course de mouvement et éventuellement nous pourrons nous replier sur Bram Welten si la course est bridée. La difficulté est qu’il s‘agit d’une course en circuit, toujours plus nerveuse et dans les 30 derniers kilomètres, on constate qu’on a déjà bien puisé dans ses ressources parce que c’est plus usant. Sur la fin c’est une course de costauds où Elie Gesbert qui est en grande forme peut tenir un rôle important. Nous avons un effectif équilibré avec des puncheurs que sont Laurent Pichon, vainqueur il y a deux ans, Romain Hardy et un finisseur Bram Welten. Nous sommes restés ensemble depuis Cholet, on a parlé du week-end. Nous avons fait le même constat à l’unanimité et nous avons affirmé la même envie de gagner ! On va prendre des risques et on sera dedans. Laurent retrouve sa confiance et Romain Hardy sait courir juste quand il est en forme et sait qu’il n’a pas besoin de beaucoup jours de course pour l’être. D’une semaine à l’autre, on va essayer de gommer les mauvais choix et je ne serais pas surpris que ça bascule du bon côté pour nous. »

 

Team roster
How to follow the race ?

Direct Vélo

Live
Results
Classement général