Nos actualités
Etape 10 Korbach à Rennes : CONTINENTAL
Le 15 mai 2020

Dix jours de course ! Pour la dixième étape de notre « Tour des Partenaires » , direction : l’Allemagne ! Rencontre avec M.Jan-Niklas Jünger, Chef de Produit route et gravel  au sein de l’entreprise : CONTINENTAL . Trois question à M.Jan-Niklas Jünger ! 


Pourquoi Continental a rejoint notre équipe Arkéa-Samsic ? « Nous avons décidé de devenir le partenaire de l’équipe Arkéa-Samsic lorsque nous avons entendu parler du projet sportif l’an dernier dans le cadre du salon Eurobike, en Allemagne. A ce moment-là, la marque Canyon nous a demandé si nous voulions devenir, avec eux, partenaires de l’équipe Arkéa-Samsic en prenant en compte le recrutement” réalisé, et les grands coureurs qui ont rejoint l’aventure…»


Quelle est votre course favorite, toutes catégories confondues ? « J’ai couru dans les rangs amateurs moi-même, et il m’est arrivé de disputer des épreuves UCI de classe 1.2 et 2.2. En tant que spectateur, à la télévision, bien évidemment j’aime les grandes courses du calendrier professionnel. »


Quel est votre meilleur souvenir avec l’équipe Arkéa-Samsic ? « Les premières courses en ce début de saison 2020 qui étaient réellement prometteuses avec des grandes performances et de grandes victoires obtenues. Nous avons adoré voir le maillot de l’équipe Arkéa-Samsic en première ligne sur les arrivées de courses ! Notamment les belles performances de Nairo Quintana sous vos couleurs, et son magnifique début de saison. Nairo roulait déjà en Continental dans son équipe précédente, et donc, inutile de vous dire que c’est un coureur qui compte beaucoup pour nous ».




Notre équipe en parle


Jean-François Sablé, mécanicien : « Nous utilisons un nouveau modèle 2020 pour les boyaux utilisés lors des épreuves en ligne, lequel présente une excellente tenue de route sous la pluie, mais également lorsqu’il le temps est clément, voire beau. Le retour dont nous disposons des coureurs est excellent, et il possède un très bon rendement. En ce qui concerne les chronos, nous avons choisi un type de boyau avec une gomme plus souple. Il s’use plus vite, mais en contrepartie son rendement est excellent sur la route, mais sa durée de vie est beaucoup plus courte. Nous les gonflons entre 7 et 8 bars pour les épreuves en ligne, et pour les boyaux de chrono on peut les gonfler jusqu’à 9 bars. La chape des boyaux pour les épreuves en ligne et les contre-la-montre est de 25. Nous avons aussi un modèle dédié aux classiques, et notamment des épreuves telles que Paris-Roubaix 28, il y aussi des petits picots sur tout le boyau afin de donner plus d’accroche sur toute sa largeur, notamment lorsque les coureurs se trouvent dans des secteurs pavés ».


Kévin Rinaldi, entraîneur en charge du développement des pneumatiques : « Nos coureurs utilisent trois types différents de boyaux de la marque Continental. Le premier modèle est utilisé pour les épreuves en ligne et il possède un très bon rendement qu’il fasse beau ou qu’il pleuve. Il présente une bonne fiabilité, et ce matériel est de très haute-qualité. Tout comme le boyau réservé au contre-la-montre affiche quant à lui un très bon CX aérodynamique. Le couple roue et boyau est important en contre-la-montre, et les boyaux continental sont très performants en ce domaine, avec un très bon rendement sur le sol. Le troisième boyau que nous utilisons lors des classiques, et notamment pavées, avec une chape pour grande et adaptée à ce type de terrain. A l’entraînement, enfin, nos coureurs roulent avec des pneus de marque continental Tubless ce qui est un vrai confort en cas de crevaison pour eux. Le partenariat avec la marque Continental est vraiment de qualité, car comme nous, cette entreprise est tournée vers la quête de performance ».