Nos actualités
Warren Barguil : « Content de retrouver le World Tour » Dauphiné 1
Le 9 juin 2019

La première étape du Critérium du Dauphiné gagnée par Boasson Hagen (Dimension Data) était casse-pattes et d’un haut niveau. Warren Barguil, heureux de se mesurer de nouveau en World Tour, a parfaitement passé le test. Même s’il mesure le travail restant à accomplir, le leader de l’équipe Arkéa-Samsic est satisfait.


Warren Barguil : « C’est dur le vélo (rires). Aujourd’hui, je retrouvais le Word Tour, deux mois après ma chute au Tour de Catalogne. Je suis content de terminer dans le premier groupe, mais je mesure aussi le travail qu’il me reste à faire. Forcement, j’avais hâte d’être sur le Dauphiné, de me confronter aux meilleurs. La route est longue, mais la forme est ascendante. »



Florian Vachon : « Forcément pour les sprinteurs il n’y aura pas beaucoup d’ouvertures. Pour André, l’objectif est d’aborder les étapes plates avec le maximum de fraicheur. D’ici là, il doit s’économiser les jours, comme aujourd’hui, où il n’a rien à jouer. Cette semaine, je suis là pour André, je dois le protéger, dans les bosses comme à l’approche d’un sprint. Il faut créer quelque chose, mettre des automatismes en place. Travailler pour un leader, c’est le rôle que j’ai à chaque course, peu importe qui je dois protéger. On communique en franglais, mais dans l’action les mots sont assez simples. »



Yvon Ledanois, directeur sportif : «  L’étape a été limpide. Après quinze kilomètres de bagarre, six coureurs se sont échappés avant les premières rampes du Puy Mary, la principale difficulté de la journée. Le derniers rescapés, Naesen (ag2r-La Mondiale) et Cort Nielen (Astana) ont été repris à 600 mètres de la ligne d’arrivée par le premier peloton fort de 50 coureurs. La dernière heure a été de très grand niveau. A 20 kilomètres de l’arrivée, la côte de Roquenatou a été montée au sprint sous l’impulsion de l’équipe Deceuninck-Quick Step. Au sommet, il y avait 15 coureurs, précédant de quelques mètres le groupe de Warren Barguil qui est très rapidement revenu à l’avant. A l’arrivée, Boasson Hagen (Dimenion Data) a été le plus rapide et le résultat est conforme à nos prévisions et à nos plans même si j’aurais aimé avoir un ou deux équipiers avec notre leader mais, je le répète, le final a été de très haut niveau. L’objectif est atteint pour Warren, tandis qu’on avait demandé à André Greipel de ne pas taper dedans. Cette étape est importante psychologiquement pour Warren après un bon week-end de reprise en Bretagne. »