Nos actualités
Florian Vachon : « Je reste motivé à 100% »
Le 4 août 2020



Florian Vachon qui a annoncé depuis plusieurs semaines que 2020 serait sa dernière saison chez les professionnels conserve comme il l’a toujours dit son sens du professionnalisme et dévouement envers l’équipe Arkéa-Samsic, et ce jusqu’à l’ultime épreuve de sa carrière, notamment en faveur de Nacer Bouhanni qu’il souhaite aider lors de Milan-Turin, notamment.


Arkéa-Samsic : Dans quel état d’esprit êtes-vous avant Milan-Turin


Florian Vachon : « Je vais disputer pour la toute première fois de ma carrière Milan-Turin. J’aime bien en règle générale courir en Italie, les courses proposées collent avec mes caractéristiques de coureur, et puis généralement, l’ambiance dans ce pays autour des épreuves cyclistes est toujours exceptionnelle, celles-ci sont attrayantes par rapport aux scénarii qui peuvent se dessiner, mais aussi l’ambiance autour des compétitions à proprement parler même si cette année cette donnée pourrait changer un peu compte tenu des règles sanitaires ».


Arkéa-Samsic : Vous vivez cette année votre dernière année de coureur cycliste professionnel…


Florian Vachon : « Je suis dans une perspective d’excitation par rapport à la reprise, aux courses qui m’attendent. Je profite bien évidemment de chaque instant qui passe, mais je n’en suis pas à me dire, encore, attention il ne te reste que x ou y courses à disputer ! Ce sera sans doute différent sur les toutes dernières courses de ma carrière. Actuellement, je suis concentré sur les compétitions qui arrivent et je suis focus à 100% sur les fonctions qui me seront attribués auprès de mes leaders »


Arkéa-Samsic : Justement quels seront vos objectifs Florian d’ici la fin de saison ?


Florian Vachon : « Ce sera de me montrer à la hauteur des attentes que m’auront fixées mes directeurs-sportifs. Je sais par exemple que Milan-Turin est une épreuve qui correspond aux sprinters, donc je me devrais d’être à son service, de le protégér le plus longtemps possible, et de faire au mieux le travail qui me sera confié lors du briefing »


Arkéa-Samsic : Avoir gagné une course en début de saison cela représente quoi pour vous, Florian ?


Florian Vachon : « C’est une forme de clin d’œil qui met une petite touche sympa à l’ensemble de ma carrière. Il est en effet agréable de terminer sur une saison marquée par le sceau d’une victoire, après avoir fait quelques saisons sans succès. C’est super de terminer comme cela, et c’est la concrétisation, la preuve sur le terrain comme je l’ai toujours dit : malgré le fait que 2020 soit ma dernière saison de coureur cycliste, mon but est de rester compétitif jusqu’au terme de cet exercice sportif, être présent, à la hauteur et professionnel jusqu’au bout à 100% ».


 


 


 Yvon Caër, directeur-sportif équipe Arkéa-Samsic


« Retravailler les automatismes »


« Milan-Turin est une épreuve dédiée aux sprinters cette. La course ne sera plus jugée plus à Superga, mais sur une route plate. Milan-Turin du fait de la conjoncture sanitaire et du replacement des épreuves cyclistes professionnelles dans le nouveau calendrier post-confinement est redevenue l’épreuve qui, comme autrefois, servait de préparation à Milan-San-Remo. Ce sera un bon test dans la perspective de cette classique, nous y allons afin de travailler les automatismes avec Nacer Bouhanni. Nous avons pu commencer à le faire en début de saison, puis comme tout le monde le sait celle-ci a été stoppée. Nous souhaitons donc remettre en place ces schémas en vue des prochaines échéances avec des coureurs comme Thomas Boudat, Dan McLay, mais aussi Clément Russo. Nous allons travailler à des mises en place tactiques afin d’optimiser le travail pour Nacer en cas d’arrivées massives ».


 


Les coureurs


Nacer Bouhanni, Thomas Boudat, Laurent Pichon, Dan McLay (Grande-Bretagne), Romain Le Roux, Clément Russo, Florian Vachon


Directeurs-sportifs : Yvon Caër et Sébastien Hinault


 


Arkéa-Samsic