Nos actualités
Franck Bonnamour déçu – GP Wallonie
Le 18 septembre 2019

Il a manqué un kilomètre à Franck Bonnamour pour convertir en bon résultat le travail de ses équipiers tout au long de la journée. Idéalement placé au pied de la décisive ascension de la Citadelle de Namur, le jeune Breton de l’équipe Arkéa-Samsic a cédé sous la flamme rouge.


« On ne peut pas avoir de regrets, assure Yvon Caër, on a fait en course ce qui avait été prévu dans le briefing. Franck Bonnamour était notre leader désigné et il était en très bonne position avant la côte finale mais il a coincé sous la flamme rouge. Auparavant, et comme c’était prévu, Elie Gesbert avait anticipé en prenant place dans un groupe de neuf coureurs. »


Avec Elie notamment, Gallopin (ag2r-La Mondiale), les Belges Bakelants (Team Sunweb), Keukeleire (Lotto-Soudal) et Vliegen (Wanty-Groupe Gobert) ou encore les Lettons Skujins (Trek-Segafredo) et Neilands (Israël Cycling Academy). A quelques kilomètres de l’arrivée, Neilands a accéléré et Elie a tenté de le suivre. Il s’avère que le jeune Letton, grand espoir du cyclisme, n’a pas été revu et a signé un exploit pour s’imposer en solitaire. Ensuite Elie a replacé Franck Bonnamour.


« Le résultat n’est pas à la hauteur, poursuit le directeur sportif d’Arkéa-Samsic mais on a fait la course prévue avec les équipiers qui ont fait un super boulot pour protéger leurs leaders dans une belle semi-classique belge dans laquelle il fallait aussi affronter le vent. Franck a eu ne panne de jambes et forcément il est super déçu. »