Nos actualités
Greipel 11e à Hambourg : “” Les jambes sont bonnes, maintenant il faut le prouver par un résultat.”  
Le 25 août 2019

André Greipel a pris la onzième place de la Cyclassics Hambourg, classique du World Tour, et confirme son retour en force. Soutenu dans le final par un Clément Russo (19e) toujours plus surprenant, le sprinteur de l’équipe Arkéa-Samsic a fait face aux plus grosses écuries du monde dans une course de très grand niveau gagnée par Viviani (Deceuninck-Quick Step).


André Greipel (11e): “Les jambes sont bonnes. J’étais à l’avant tout au long de la journée, dans les différentes difficultés j’étais vigilant pour rester dans les premières positions. L’équipe a couru comme il fallait, à l’avant. Dans les deux derniers tours, j’étais avec Clément Russo. Je savais qu’à deux kilomètres de l’arrivée, il fallait que je sois bien placé, malheureusement j’étais trop loin. Malgré cela, j’ai donné mon maximum jusqu’à la ligne. J’ai le sentiment que les jambes sont bonnes, maintenant il faut le prouver par un résultat. Ce sera mon seul objectif sur le prochain Tour d’Allemagne qui commence jeudi. »




Clément Russo (19e): « Je n’ai pas participé à beaucoup de courses World Tour mais ça s’est plutôt bien passé. Quand l’échappée a pris 10 minutes d’avance, ça a commencé à rouler dans le peloton. On a eu deux petits tours assez techniques, c’était un endroit stratégique où beaucoup de cassures se sont opérées. J’ai toujours été bien placé, je n’ai pas eu l’impression de subir la course. Dans le final, c’était nerveux et ça roulait vite. André était bien. J’ai fait mon maximum pour lui. Je manque encore un peu d’expérience que ce soit personnellement ou pour aider mon leader. Il m’a coaché dans les moments clés. J’ai fait plusieurs efforts pour le remonter et j’ai essayé de le replacer au kilomètre. Ensuite, j’ai accroché le groupe jusqu’à la fin pour aller chercher une place, c’est toujours bon à prendre. C’était une journée enrichissante. »


Yvon Caër : «Le final a été costaud avec un gros coup sorti dans le dernier tour avec notamment Sagan (Bora-Hansgrohe). Le peloton a explosé dans la dernière ascension mais Clément Russo s’est engagé pour boucher le trou et ramener André Greipel dans un peloton de 35 coureurs. Dans le sprint, il a manqué à André un équipier solide pour le placer, Connor Swift et Kevin Ledanois n’avaient pas de super sensations et n’ont pas pu basculer au sommet. A 500 mètres de la ligne d’arrivée, André est vingtième, débordé par les équipes fortes. Il finit onzième et à ce niveau World Tour, ce n’est pas rien ! Notre sprinteur a retrouvé des jambes et confirme ce qu’il montre depuis le Grand prix de Zottegem la semaine passée. A présent, il lui faut un peu de confiance mais on est présent dans le final avec les deux coureurs que nous avions désignés. En terme de performance, on peut faire mieux mais c’est encourageant. Je pense que le meilleur est à venir pour André, il a retrouvé des sensations, des repères, il est bien. Dans le prochain Tour d’Allemagne il y a deux sprints avec un plateau relevé et il lui tarde d’y être ! Clément Russo progresse très vite et est d’une justesse surprenante pour un coureur qui n’a pas un grand vécu. Lui, c’est sûr, et déjà niveau World Tour ! »