Nos actualités
Un impossible sprint avant la montagne…
Le 13 juin 2019

La réussite n’est vraiment pas du côté de l’équipe Arkéa-Samsic. Dans la cinquième étape du Critérium du Dauphiné gagnée au sprint par celui qui avait écrasé le chrono la veille, le Belge Van Aert (Jumbo-Visma), les efforts de toute une journée ont été anéantis par l’infortune d’André Greipel qui a cassé une chaussure dans le final. A présent, la course met le cap sur la montagne et ce sera à Warren Barguil de jouer.


Yvon Ledanois : « André Greipel a cassé sa chaussure dans le final et n’a pu disputer le sprint comme il l’aurait souhaité après un très bon travail de ses équipiers. Dans le bus, après l’arrivée, les gars ont fait un debriefing et je constate, à les écouter, qu’il y a encore des petits points de réglage mais ils sont dans le souci du détail parce qu’ils ont été à leur affaire pour protéger notre sprinteur. Pas très loin d’être parfaits. Aujourd’hui, dans une approche tortueuse, la protection était super importante et les gars y étaient. De 6 à 4,5 kilomètres de la ligne d’arrivée, Kevin a roulé à la demande de Florian Vachon puis Flo a pris le relais. Nous avons de quoi être déçus du résultat compte tenu du travail accompli. Ce matin, on leur avait mis la pression, André Greipel devait piloter l’équipe mais il a eu ce problème dans le final. Dommage parce que les gars font le boulot. Ils s‘engagent même si le niveau est élevé. Aujourd’hui Warren Barguil était bien, une nouvelle course commence pour lui au kilomètre zéro. Son engagement personnel dans les trois prochains jours sera important. Je l’attends. »