Nos actualités
Warren Barguil : Je reviendrai le couteau entre les dents… 
Le 4 octobre 2020

Warren Barguil : « Je reviendrai le couteau entre les dents… »


 


La journée a été à ascenseur émotionnelle pour l’équipe Arkéa-Samsic et Warren Barguil avec une chute, un saut de chaîne dans le final de la Doyenne des Classiques… et qui malgré tout à Liège parvient à décrocher le top 10 qu’il était venu chercher !


 


Warren Barguil


« Le début de course a été excellent, puis après la côte de Wanne, dans la descente, il y a un virage en épingle. À ce moment-là, Tiesj Benoot, me prévient qu’il faut faire très attention, que c’est dangereux. Nous ralentissons tous les deux, mais malgré toutes ses précautions, sa roue avant glisse. Il n’y est pour rien, malheureusement. Nous chutons un bon nombre à cet endroit. Je mets beaucoup de temps à me relever, j’étais bien sonné, et mon vélo était « out ». Benjamin Declercq m’a attendu, et on a tout donné pour essayer de rentrer avant Stockeu. J’ai roulé à bloc, et je fais la jonction dans la Haute-Levée. Toute l’équipe m’a parfaitement protégé, et dans ma tête, j’ai « switché » les douleurs, car avant la Redoute j’avais bien mal au genou. Mais je me suis dit « tu as fait de nombreux efforts pour être bien sur ces Ardennaises, tu ne peux pas renoncer. Ce sont des courses que tu adores, et tu ne dois pas lâcher ». Et, puis, arrivé au pied de la Roche aux Faucons, nouveau souci : je déraille, malheureusement. Je suis dernier du groupe, et je me dis néanmoins que ce n’est pas fini. Je donne tout jusqu’en haut comme si c’était l’arrivée. Je bascule au sein d’un groupe, en dernière position. La montée dans la deuxième partie de cette difficulté s’est faite à bloc, mais je suis parvenu à garder le contact. Je me classe 9e au sprint de cette édition 2020 de Liège-Bastogne-Liège. J’espérais mieux, j’avais de bonnes sensations, mais dans ces conditions, on peut considérer que c’est une bonne performance. Je tiens à remercier mes coéquipiers qui ont tout donné pour moi, sans compter. Deux tops 10, sur les Ardennaises, cela me donne l’envie de revenir l’année prochain avec le couteau entre les dents, comme ce fut le cas cette année… »


 



Franck Bonnamour


 


« Ce fut plutôt une bonne journée pour l’équipe avec ce top 9 accroché par Warren sur la Doyenne des classiques, sur un plan plus personnel, je me sentais très bien aujourd’hui, je l’ai protégé jusqu’à la dernière bosse. Ma mission était qu’il fasse le moins d’efforts possibles, et après je me suis écarté au pied de la Roche aux Faucons, mon travail accompli »



Laurent Pichon


 


« La journée a été à rebondissements, sur la première partie de course, nous étions tous autour de Warren, et puis est survenue cette chute en descente. Nous avons été pris dedans lui et moi. Je ne suis pas reparti, j’ai craint qu’il n’en fasse autant. Je m’en tire avec des abrasions et une grosse douleur à l’épaule. Le boulot avait été bien effectué jusque-là en faveur de notre leader. Warren a mis du temps à repartir, et après, sa force mentale, lui a permis de rejoindre dans un premier temps sa place dans le peloton, puis de signer une neuvième place à Liège, dans des circonstances fortes. Bravo pour ce qu’il a fait, vraiment. Il s’agit d’un bel exploit qu’il convient de souligner »


 


Yvon Caêr, Directeur-Sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


« La chute de Warren nous a mis en difficulté avant Stockeu, et à ce moment-là toute l’équipe a été sollicitée afin de fournir un gros effort afin de le ramener au sein du peloton, puis, pour un deuxième ensuite afin de le replacer au sein de celui-ci. La chute a été violente, mais néanmoins, Warren et tous ses coéquipiers sont parvenus à se remobiliser, et au final il signe un top 9 sur Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des classiques. Le top 10 était notre objectif initial, top 5 c’était aussi espéré, vu sa prestation sur la Flèche Wallonne, et sans doute qu’il pouvait y parvenir sans cet avatar, qui néanmoins fait partie de la course. C’est Liège Bastogne-Liège, du très haut-niveau, il suffit de regarder le classement, qui plus est Warren connaît un saut de chaîne au pied de la dernière bosse. Nous n’avons pas à rougir de sa performance, bien au contraire, compte tenu de tout ce que je viens d’énoncer. Sa force mentale a été une fois encore exceptionnelle, et le travail de l’équipe est lui à souligner. Après la Redoute Warren a encore quatre coéquipiers à ses côtés ! Franck est au pied de la dernière ascension avec lui. Nous n’avons rien à nous reprocher, et nous nous sommes tous donnés les moyens de nos ambitions sur cette épreuve, malgré des vents contraires qui auraient pu annihiler toutes nos objectifs initiaux ».


 


Arkéa-Samsic