Nos actualités
Joli top 10 pour Clément Russo. Roue Tourangelle
Le 7 avril 2019

Une fois n’est pas coutume, les échappés ont eu le dernier mot dans la Roue Tourangelle, Taminiaux qui l’a emporté et Carpenter étaient hors de portée avant le dernier virage qui a été fatal à Bram Welten encore en course pour la troisième place. Notre sprinteur a dû stopper net son élan tandis que Clément Russo a signé un joli top 10. Au classement par équipes de la Coupe de France, l’équipe Arkéa-Samsic est quatrième, à trois points de la première place.



Clément Russo (9ème)


 « On a bien travaillé toute la journée autour de Bram mais on n’a pas réussi à revenir sur l’échappée, c’est un peu dommage…Le peloton a laissé beaucoup de temps au groupe de tête, jusqu’à 7 minutes pendant une longue durée. On savait donc que ça allait rouler vite jusqu’à la fin de la course. On espérait que l’échappée soit revue pour emmener Bram au sprint, mais ça ne l’a pas fait. Pour aller jouer la troisième place, ça ne s’est pas super bien passé dans le sprint, c’était un peu houleux, Bram s’est fait tasser dans le dernier virage…J’ai fait « une placette » mais ce n’est pas ce qu’on retiendra. J’ai vraiment trouvé qu’on a joué collectif tout au long de la course, on a su se faire respecter et rester placés. C’est positif, j’espère qu’on va faire de belles choses d’ici très peu de temps »



Bram Welten


« Dans le dernier virage j’étais en bonne position mais je suis presque tombé. On m’a un peu poussé. J’ai tenu sur mon vélo mais j’ai perdu toute vitesse. Je savais que ce n’était pas pour la victoire…je suis vingtième. J’ai de bonnes sensations, je me sentais bien dans les montées que je pouvais passer dans la première partie du peloton. Je me souviens que l’année dernière j’étais en difficulté dans ces passages. C’est déjà ça ! »


Yvon Caër, directeur sportif 

« Les deux échappés Taminiaux et Carpenter ont fait un numéro, il faut le reconnaître. Le final était escarpé, on allait à droite, à gauche, sur une petite route. Le peloton y a nettement accéléré et beaucoup d’équipiers ont été distancés. Il est resté 35 coureurs mais personne ne pouvait vraiment s’organiser. Nous avions Clément Russo, Bram Welten, Jérémy Maison et Florian Vachon mais Bram se fait balancer dans un dernier virage par des coureurs venant de l’arrière et abordant le dernier virage sans freiner. Ils sont passés à côté de lui et ont fait un tout droit. Il a lancé son sprint quasiment à l’arrêt et a pris la vingtième place. Clément Russo était à côté, il s’apprêtait à le lancer et prend la neuvième place. Ce sont les aléas du sprint, Bram n’a rien à se reprocher, il a de bonnes jambes, il récupère très bien. Durant la course, on s’est appuyé sur le fait qu’il y avait Sarreau, Bouhanni et Coquard et on a joué un peu avec eux mais il y a eu une très belle attitude d’Alan Riou, Maxime Daniel et Franck Bonnamour qui ont pris du vent toute la journée pour protéger leurs copains. »