Nos actualités
Kévin Ledanois : « J’ai provoqué la réussite »
Le 15 octobre 2019

Belle entrée en cyclo-cross pour Kévin Ledanois qui a pris une belle troisième place, ce week-end, à l’occasion de la première manche de Coupe de France disputée, hier, à la Mézière, en Bretagne.


Arkéa-Samsic : Kévin, pouvez-vous nous résumer cette première manche de Coupe de France de cyclo-cross, à la Mézière ?


Kévin Ledanois : « Je pense avoir réussi une belle prestation, et ceci dès l’entame de course. Je suis en effet parti en quatrième ligne, et dès le tout premier virage, je suis parvenu à remonter en cinquième position. J’ai eu, certes, de la réussite mais que je suis allé provoquer. Je me suis senti bien durant toute la compétition. L’avantage pour moi par rapport aux autres concurrents, c’est que j’ai bénéficié de l’acquis de Paris-Bourges-Gien que j’avais couru jeudi. Cet apport foncier indéniable a grandement joué en ma faveur ».


Arkéa-Samsic : Votre course a été haletante de bout en bout avec ce final ponctué d’une belle troisième place…


KL : « Le parcours était physique et au bout de cinquante-cinq minutes de course je me suis dit que les autres concurrents allaient éprouver des difficultés. On rentrait quasiment dans le money-time. Cela s’est avéré exact. Moi, à contrario, j’ai commencé à me sentir vraiment bien. C’est à cet instant-là que j’ai pu revenir petit à petit sur le groupe qui jouait la 3eplace. Une fois que j’ai obtenu ce rang, je me suis employé à faire le break de suite par rapport à mes adversaires. Ce podium constitue un excellent résultat, pour une première compétition sur le plan national cette saison ».



Arkéa-Samsic : Les deux autres coureurs qui vont ont précédé peuvent-être des concurrents pendant les mois d’hiver, quel analyse faites-vous les concernant ?


KL : « Je pensais que Antoine Benoist allait faire un festival, mais il a sans doute payé un peu la fatigue accumulée de la course qu’il avait disputé la veille, ce qui l’a empêché d’être largement au-dessus des autres. Steve Chainel était dans le même cas de figure avec sa participation au Roc d’Azur Gravel. Ils ont dû de surcroit effectuer un long voyage pour rallier la Mézière. Tous les deux sont un peu au-dessus de moi actuellement, mais je peux, en tirant bénéfice de la force acquise tout au long de la saison route, espérer les devancer dans les semaines à venir. (Antoine Benoist ne devrait pas à priori disputer le championnat de France élite de cyclo-cross, mais celui réservé à la catégorie Espoirs). Si la course avait duré un quart de plus, peut-être même que j’aurais pu la gagner, mais cela reste du cyclo-cross, et la durée d’une épreuve est d’une heure de compétition. »


Arkéa-Samsic : Sur le plan technique, comment jugez-vous votre reprise à l’échelon national ?


KL : « Je n’ai pas trop éprouvé de soucis techniquement, j’ai juste déchaussé sur une butte ce qui m’a fait légèrement glisser, à un moment donné. Mais sinon rien d’autre à signaler. J’ai vite retrouvé mes automatismes sur le plan technique, et je n’ai pas commis beaucoup d’erreurs. C’est très encourageant pour la suite de la saison ».


Arkéa-Samsic : Justement, quel est votre programme à venir en cyclo-cross, Kévin ces prochains mois ?


Kévin Ledanois : « Je cours le week-end prochain tout en faisant une semaine légère sur le plan de l’entraînement. Je coupe ensuite un mois, et je vais reprends courant novembre.  En décembre, tous les cyclo-cross sur lesquels je vais être engagé, je vais les faire à fond, avec pour point d’orgue les Championnats de France à Flamanville, les 11 et 12 janvier 2020 ».