Nos actualités
Kévin Ledanois : « Un circuit sur le papier favorable aux routiers »
Le 9 janvier 2021

Tronquée par la situation sanitaire en France, la saison de cyclo-cross sera tout de même agrémentée de « la course de l’année », à savoir :  le Championnat de France, lequel se déroulera, demain, dans l’un des «temples » de la discipline :  à Pontchâteau, sur les terres de Jean-Yves Plaisance. Événement qui toutefois se courra à huis-clos.





Sébastien Hinault





” Peu de repères”









« Ce sera l’inconnue, forcément, Clément Russo et Kévin Ledanois disposeront de peu de repères. Nous possédons néanmoins une culture cyclo-cross au sein de l’équipe Arkéa-Samsic, avec des coureurs tels que Clément et Kévin qui apprécient la discipline. Le Championnat de France compte pour nous. Il s’agit de la première course cycliste de l’année, raison pour laquelle nous serons présents, dimanche, sur le circuit de Coët Roz. Nous allons essayer de viser le podium, même si nous savons que ce sera compliqué par rapport aux coureurs qui ont eu la possibilité de courir des courses en Belgique en guise de préparation. Le parcours de Pont-Château favorise souvent les routiers. Il est physique, cela peut-être un atout supplémentaire en faveur de Clément et de Kévin »









Clément Russo





« Cela reste une course d’un jour »





« Le cyclo-cross reste ma discipline de cœur même si j’ai effectué peu d’entraînements spécifiques cette année. Je souhaitais néanmoins être au départ du Championnat de France afin de représenter les couleurs de l’équipe Arkéa-Samsic, mais aussi par respect envers les organisateurs, lesquels oeuvrent d’arrache-pied afin de nous proposer une compétition, malgré la situation sanitaire que l’on connaît. Je pense être dans une bonne condition physique. Je n’ai pas un objectif précis, car je dispose de peu de repères cette saison. Un championnat de France reste toutefois une course d’un jour avec tout ce que cela peut comporter. Des surprises ne sont jamais à exclure surtout cette année avec très peu d’épreuves programmées au cours de l’hiver en France, mis à part pour les coureurs qui ont effectué une partie du calendrier hors de nos frontières ».





Kévin Ledanois





« Par reconnaissance envers Jean-Yves Plaisance »





« Ce championnat de France de cyclo-cross 2021 sera forcément particulier, avec des inconnues pour moi comme pour la plupart des coureurs. Je ne nourris pas d’ambitions particulières cette saison, dans la mesure, où Pontchâteau sera mon seul et unique cyclo-cross de l’année. Je dispute ce Championnat de France parce qu’il est proche de mon domicile, mais également par reconnaissance envers les organisateurs, et notamment Jean-Yves Plaisance qui s’est battu pour sa course, et le cyclo-cross, une fois encore. Mon objectif principal sera de prendre du plaisir demain. J’apprécie le parcours de Coët Roz, car il est sur le papier favorable aux routiers. On verra bien de toute manière le moment venu ».





Arkéa-Samsic