Nos actualités
Laurent Pichon fait une bonne opération
Le 3 août 2019

Comme prévu, la première étape du Kreizh Breizh Elite a été débridée. L’équipe Arkéa-Samsic,  a obtenu un bon résultat avec la quatrième place de Laurent Pichon, désormais troisième au classement général. Toutefois, ‘’Pipiche’’ regrettait amèrement d’avoir souffert de crampes dans le dernier tour.


« La course a été nerveuse, explique Franck Renimel, chez nous tout le monde devait être attentif et aller dans les coups dangereux. Il y a eu une première échappée de trois coureurs à laquelle nous n’avons pas pris part. Le peloton les a maitrisés.


Nous savions que la course allait s’animer dans la côte de Guéméné-sur-Scorff, le peloton s’est bien étiré et tous les coureurs d’Arkéa-Samsic étaient bien placés. Finalement, une échappée de huit coureurs est sortie à l’entrée sur le circuit final à Plouray et Laurent Pichon y était accompagné de Paasschens (Wallonie-Bruxelles) qui l’a emporté, Cam (Vital Concept) ou Wright (Sélection Britannique) qui a endossé le maillot de leader.


Le peloton a concédé 26 secondes et Laurent a donc fait une bonne opération mais il n’a pas pu faire le sprint à 100%, il a eu des crampes. Laurent le sait, quand il reprend après une coupure, chaque année il a ce problème mais ça va aller de mieux en mieux. Bon, il était déçu mais ce n’est pas une mauvaise journée. Demain, c’est vallonné, le circuit final à Carhaix est assez difficile et on va défendre les intérêts de Laurent Pichon. »


« C’est le vainqueur du jour qui a créé l’échappée, explique Laurent. Il était très fort ! Je suis revenu dans un deuxième temps dans une longue côte à environ 30 kilomètres de l’arrivée. A un tour de l’arrivée j’ai senti la crampe arriver. J’ai essayé de me détendre au maximum mais j’ai sprinté sur « une jambe et demi » comme on dit. Forcément je suis déçu, ce n’est pas tous les jours qu’on arrive pour la gagne, en plus l’arrivée me convenait bien. Heureusement qu’il n’y avait pas de bonifications, je n’ai pas perdu trop de temps et je reste encore dans le match pour le général, mais le circuit de Carhaix, demain, est très dur. Je pense que pour mes collègues qui sont 20/30 secondes plus loin dans le classement, ce n’est pas terminé non plus car ce circuit va faire des dégâts. Nous sommes motivés, je suis motivé, l’objectif c’est de gagner une étape ! J’ai de bonnes sensations, ça fait du bien après avoir été blessé mi-mai. Le vélo est un sport ingrat mais on m’a dit que le travail paie toujours…tout reste à faire ! »


 


Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations