Nos actualités
Laurent Pichon: “J’aime faire des imitations afin de contribuer à la bonne humeur de l’équipe”
Le 28 avril 2020

Laurent Pichon, vainqueur de la Coupe de France pro, et 2e des 4 Jours de Dunkerque, est l’un des piliers de notre équipe. Petite interview avec lui, et focus sur ses belles qualités d’imitateur…


Votre principal trait de caractère ?

« Je suis quelqu’un de gentil, sociable. J’arrive à m’entendre avec tout le monde »


Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?

« L’honnêteté, la sincérité »


Votre principal défaut ?

« J’ai parfois tendance à être en retard. Je me dis que je dispose de temps devant moi, et je me laisse berner par le temps qui passe… tranquille pas énervé (rires) »


Votre occupation préférée ?

« Faire du vélo, forcément, m’occuper de la maison, de mes enfants, bricoler, et faire des imitations lorsque je suis avec l’équipe, apporter de la bonne humeur, faire rigoler les autres. J’imite des personnes de l’équipe, que je côtoie. J’en ai quelques-unes en répertoire, j’ai l’un de nos entraîneurs, ou Nacer Bouhanni. Je l’avais déjà imité quelques fois lorsque nous étions ensemble dans une autre équipe, et je commence à avoir Dan McLay, avec son franglais. C’est toujours dans un esprit de bonne humeur, jamais méchant, pour faire rire et détendre. Une imitation bien faite cela veut dire aussi que j’observe et écoute mes différents interlocuteurs »


Votre rêve de bonheur ?

« La vie que je vis actuellement est celle qui me convient. J’ai ce que je veux : deux enfants en bonne santé, je vis de ma passion »


Ce que vous voudriez être ?

« Ce que je suis, après on veut toujours être meilleur, mais ce que je suis c’est déjà pas mal, je suis heureux de ma vie actuelle, même si forcément on voudrait, nous cyclistes, gagner plus de courses, toujours »


Votre couleur préférée ?

« Le bleu »


Votre moment favori de la journée ?

« Le matin lorsque j’ouvre les volets et que je vois qu’il fait beau »


Votre animal préféré ?

« Je ne suis pas trop animal, en fait »


Votre héros ou héroïne qui vous inspire ?

« Je ne sais pas ! Quand j’étais jeune, et que j’ai commencé le vélo, j’étais beaucoup inspiré par Laurent Jalabert.»


Ce que vous détestez par-dessus tout ?

“Je déteste l’hypocrisie”.


Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

« Voler, ou être un grand grimpeur ça doit-être bien»


Les fautes qui vous inspirent de l’indulgence ?

« Quand on donne le maximum de soi, les moyens de bien faire, et qu’il y a une faute au final, cela ne me dérange tant que l’on se donne les moyens de bien faire »


Votre devise ?

« Le travail paie toujours »


Ce que vous espérez de la vie d’après ce confinement ?

« On sera beaucoup plus heureux des choses simples, je pense,  nous râlerons peut-être un peu moins. Moi, personnellement, je n’aime pas trop rouler sous la pluie, mais après avoir roulé pendant de longues semaines dans mon garage, je vais apprécier, même ces moments là, c’est certain… tant que nous nous retrouverons pas en situation de retard, je dirais, tout ce sera bon quoi (rires !) »


Vous écoutez quoi comme musique, et vous regardez quoi comme séries ?

« J’écoute les play-lists actuelles faites par des plateformes musicales, et mon groupe préféré c’est U2. J’aimerais voir ce groupe en concert d’ailleurs. Et question filmographie : j’aime bien les films anciens comme la Grande Vadrouille, la 7e compagnie. J’ai quelques concurrents pour la 7e compagnie, Nacer Bouhanni et Maxime Bouet sont, eux aussi, incollables sur ces opus »


 


 


Arkéa-Samsic