Nos actualités
L’échappée de Brice Feillu et Amael Moinard
Le 26 avril 2019

Tandis que Elie Gesbert, ressentant une petite douleur à une cheville, a opté pour la prudence avant Liège-Bastogne-Liège dimanche, ses équipiers Brice Feillu, Amaël Moinard, échappés dans cette dernière étape, et Jérémy Maison 18ème du classement général et auteur d’une semaine régulière, ont bien terminé le Tour de Alpes.


Sébastien Hinault – directeur sportif : « Elie Gesbert a ressenti une petite douleur à la cheville en début d’étape et en vue de Liège-Bastogne-Liège, dimanche, il n’a pris aucun risque. De toute façon, le boulot est fait ! Une échappée de dix-huit coureurs a vu le jour dans la première côte au kilomètre 11, Amaël Moinard et Brice Feillu y ont pris place. Dans le premier col, le Collalbo, il y a eu de la bagarre et Masnada (Androni-Sidermec) qui était vraiment fort a fait la sélection. Même s’il restait un deuxième col, le San Genesio. Brice a fait une belle montée et a fini avec Froome, à la seizième place. Amaël a coincé un peu mais termine dans le groupe de Jérémy Maison, ce dernier se classe une nouvelle fois à la vingt-cinquième place. Sur un parcours aussi exigeant, on retrouve souvent les mêmes aux différents étages de la course. Globalement le team Arkéa-Samsic a fait une semaine correcte mais elle n’a pas été récompensée à la hauteur de l’investissement de ses coureurs et, bien sûr, on pense surtout à la troisième étape et à l’échappée d’Elie Gesbert. »


Brice Feillu : « Je voulais être à l’avant chaque jour, mais aujourd’hui encore un peu plus car je sentais que j’avais de meilleures jambes. Je ne voulais pas repartir en ayant rien tenter sur ce Tour des Alpes. Même si je n’ai pas une forme extraordinaire, je finis mieux la semaine que je ne l’ai commencée. Aujourd’hui, j’ai pris du plaisir dans l’échappée. Sur une journée aussi difficile, avec une météo compliquée, je préfère être à l’avant. Dans un coin de notre tête, on se dit toujours qu’on a ce petit temps d’avance qui peut nous permettre d’aller chercher un gros résultat, donc on en met un peu plus. »


Amael Moinard : « La journée avait bien commencé mais j’ai assez rapidement senti la fatigue des précédentes étapes. C’est frustrant d’être dans la bonne échappée mais de savoir qu’on est juste pour batailler pour la gagne. C’est une course très éprouvante et nous n’aurons pas de problème pour s’endormir ce soir.

Dimanche, je disputerai mon 11ème Liège-Bastogne-Liège. Il y a beaucoup de ferveur autour de cette course. Le passage dans la redoute est toujours un moment marquant de la saison d’un coureur. Je ne vise pas une performance personnelle, nous avons des gars qui marchent bien sur des courses d’un jour et j’essaierai de leur donner ce petit coup de main physique et mental pour qu’ils aillent le plus loin possible. »