Nos actualités
Encore une marche, on y retourne demain !
Le 22 janvier 2019

Etape 2, Franceville – Okondja (170 km)


L’équipe Arkéa-Samsic n’a pas été payée en retour de ses efforts tout au long de la deuxième étape de la Tropicale Amissa Bongo. Même s’il a gagné une place au classement en passant du troisième au deuxième rang, il a manqué cinquante mètres à Andre Greipel pour lever les bras et remercier de la meilleure manière ses formidables équipiers.


Comme le résume parfaitement Sébastien Hinault, seul le résultat de cette journée est décevant mais la course réalisée par ses hommes est de nature à donner le sourire. Dans un scénario incontrôlable, Brice Feillu, Laurent Pichon, Alan Riou, Romain Le Roux et Maxime Daniel ont été d’une magnifique abnégation dans le but de préserver les intérêts de leur leader.


« C’était une étape difficile, assure le directeur sportif d’Arkéa-Samsic. Le dénivelé positif était de 2.650 mètres et s’il n’y a pas eu de grandes montées, il n’y a pas eu un mètre de plat ! Dès le départ, ce fut une sacrée bagarre, mettant très rapidement en difficulté une partie du peloton. Pour nous ça n’a jamais été sauve qui peut mais il était impossible de contrôler. L’équipe Direct Energie du maillot jaune Bonifazio ne voulait pas rouler, les principales autres équipes non plus. S’est dessinée une échappée de treize coureurs dont ont fait partie Romain Le Roux et Brice Feillu. Ils n’étaient pas forcément nos bonnes cartes pour le classement général et nous avons pris la décision de faire relever Brice qui s’est posé immédiatement en tête de peloton pour rouler en compagnie de ses équipiers. Romain est resté à l’avant pour défendre les chances de l’équipe si l’échappée n’était pas rattrapée. Avec ses équipiers, Brice a comblé 3’30’’ en cinquante kilomètres !»


« Ici les autres équipes attendent beaucoup de nous, assure Romain Le Roux. C’est normal mais ça nous oblige à nous découvrir. C’est pourquoi nous sommes partis dans l’échappée avec Brice. Nous avons beaucoup donné, nous sommes déçus de n’avoir pas gagné mais nous avons pris la course dans le bon sens ! »


Dans le final, deux coureurs ont attaqué, Gaudin (Direct Energie) et Cam (Vital Concept). Sans se poser de questions, les hommes d’Arkéa-Samsic ont de nouveau fait l’effort et ont permis que le sprint massif ait lieu même si les deux fuyards ont été repris dans le dernier kilomètre.


« Après avoir été placé par Maxime Daniel, André Greipel a lancé de loin et a pris la tête mais a été remonté par Bonifazio. Dans le final, tout le monde était fatigué mais nous étions encore les plus nombreux malgré toute notre débauche d’énergie. André prend la deuxième place, forcément il est déçu mais il peut être fier de son équipe ! »


« J’ai démarré mon sprint à 300 mètres de l’arrivée,confirme André Greipel, etBonifaziom’a débordé à 50 mètres de la ligne. C’est vraiment dommage parce que l’équipe à incroyablement bien travaillé pour moi. »


Mercredi, la troisième étape est plus courte mais propose dans le final une côte de deux kilomètres qui permettra à l’équipe Arkéa-Samsic de tabler sur deux tableaux. André Greipel devrait passer cette difficulté et préserver ses chances tandis que Laurent Pichon sera également protégé.


Toutes les images : ici 




Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations