Nos actualités
Maxime Daniel, 3ème du classement général
Le 25 avril 2019

La première étape du Tour de Bretagne gagnée au sprint par l’Italien Belletti (Androni-Sidermec) a été mise à profit par l’équipe Arkéa-Samsic pour afficher une tendance positive. Très active, elle a participé à tous les mouvements de course et Maxime Daniel, disputant les sprints intermédiaires, s’est donné le droit d’occuper la troisième place du classement général par le jeu des bonifications. Un gout d’inachevé tout de même pour notre sprinteur, après avoir été gêné à 800 mètres de l’arrivée…


 



Maxime Daniel


 « À 800m de la ligne, un coureur tombe devant moi et m’envoie sur le trottoir. J’ai évité les poubelles mais j’ai dû mettre pied à terre. A ce moment là, je n’avais plus qu’un objectif, finir avec l’arrière du peloton pour ne pas perdre de temps. J’ai fait les bonifs toute la journée, je ne voulais pas m’être battu pour gagner des secondes puis les perdre bêtement dans la dernière ligne droite. C’est frustrant, j’avais les jambes pour faire un bon sprint mais j’ai envie de retenir le positif, la forme est là. Je loupe une opportunité, mais je ne jouerai pas de malchance tous les jours, on va me revoir sur ce Tour de Bretagne. On a une équipe pour faire de belles choses et on va le faire. »




Roger Trehin – directeur sportif 







« On a fait une belle étape, mais il y a eu une chute dans le dernier kilomètre impliquant Maxime Daniel qui nous a fait frémir. En route il avait pris cinq secondes de bonification et puisqu’il a réussir à finir dans le temps du vainqueur, cela lui permet d’être troisième du classement général. Toute la journée, nous avons été actifs, présents dans tous les coups au cours d’une étape très nerveuse. Ici, ça part dans tous les sens et ça ne se relève jamais ! Thibault Guernalec a chuté, de même que Franck Bonnamour. Tous deux ont tapé le genou mais ça a l’air d’aller… On avait prévu de faire les bonifications, dans le Tour de Bretagne ça peut servir. On voulait ne pas subir et nos coureurs y sont allés à tour de rôle. Thibault Guernalec le premier puis Benoît Jarrier et Clément Russo dans le final. C’est de bon augure mais il faut être présent tout le temps en étant solidaires. Le groupe l’est et nous avons donc de bonnes choses à faire ! Warren Barguil a rendu visite à ses équipiers à l’arrivée et il a promis de revenir demain si on gagne.»


Warren Barguil en spectateur


Après un après-midi rééducation,  notre leader est venu encourager les copains sur le circuit final de la première étape du Tour Bretagne !