Nos actualités
La Superga ne fait pas de cadeau
Le 9 octobre 2019

L’équipe Arkéa-Samsic s’en est remise, depuis le début des courses italiennes le 14 septembre à Warren Barguil. Depuis la Coppa Agostoni le champion de France s‘est dépensé sans compter et dans Milan-Turin, gagné mercredi par le Canadien Woods (Education First-Drapac), il a marqué le pas.


« On fait avec nos ressources, dit sobrement Yvon Caër. En cette fin de saison, Warren est le seul coureur de notre équipe à pouvoir jouer à ce niveau-là parce qu’Elie Gesbert, handicapé par une douleur dorsale, n’est pas à 100% sans être mauvais. Vu le parcours proposé aujourd’hui, si tu es à 80% tu ramasses ! Warren a eu un gros coup de fatigue la semaine dernière et a beaucoup dormi. Avec le jus et la volonté il s’est bien battu mais aujourd’hui il a pris le coup de boomerang dans la première ascension de Superga à 20 kilomètres de l’arrivée. »


« Tout de suite il a senti qu’il n’avait pas les jambes pour performer, poursuit le directeur sportif d’Arkéa-Samsic. Cette montée est terrible avec des passages à 15%. Il est vraiment désolé mais il reconnaît manquer de ressources. Demain pour Granpiemonte, on va faire au mieux dans une course dont le niveau sera moins élevé mais l’arrivée est encore en côte… Toutes ces courses italiennes sont agressives et les enchainer est compliqué. Granpiemonte sera la dernière course de notre leader cette saison. »