Nos actualités
Nacer Bouhanni, 3e à Jaww
Le 4 février 2020
Nacer Bouhanni 3e à Jaww terme de la 1ère étape du Saudi Tour
Photo Bettini-Arkea Samsic

Nacer Bouhanni a pris la 3e place à Jaww, terme de la 1ère étape du Tour de Saudi, lors d’une arrivée en bosse longue de cinq cents mètres avec des passages allant jusqu’à 10%.


 


Nacer Bouhanni, 3e de la première étape du Saudi Tour


« L’échappée qui s’est dessinée dans le final de cette première étape du Saudi Tour, était encore devant lors de la phase terminale du sprint, et moi, je vire du sommet de la bosse à la ligne d’arrivée en remontant des concurrents. Rui Costa était quant à lui légèrement devant, il avait anticipé le sprint, et je viens au final mourir juste derrière lui. Je pensais avoir dépassé Haussler. Mais je me classe, au final, 3e d’après la photo-finish. Le final de cette première étape du Saudi Tour à Jaww était dur, avec une bosse de huit cent cinquante mètres, les cinq cents derniers mètres oscillants entre 9 et 10%.


J’ai perdu, à un moment donné, la roue de Connor et de Laurent Pichon par la faute d’un coureur d’une équipe adverse qui est venu s’intercaler entre nous. J’ai dû effectuer un gros effort afin de me replacer, malheureusement, ce qui m’a coûté des cartouches dans la conclusion du sprint. Je tiens en tout cas à remercier tous mes coéquipiers de l’équipe Arkéa-Samsic pour le travail qu’ils ont effectué en ma faveur aujourd’hui ».


 


 


Sébastien Hinault, directeur-sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


« J’ai vu une belle équipe autour de notre sprinteur, Nacer Bouhanni. Cette première étape du Saudi Tour arrivant à Jaww a été une course nerveuse, avec des bordures.


Le schéma que nous avions mis en place ce matin a été respecté à la lettre. L’arrivée était compliquée, en bosse, nous le savions. C’était pour les puncheurs-sprinters, et ce soir en regardant le classement, il est conforme à ce que nous avions envisagé.


En regard de la place obtenue par Nacer Bouhanni, aujourd’hui, force est de constater qu’il est en parfaite condition. Le seul bémol de cette bonne journée, c’est qu’il a perdu la roue de ses coéquipiers, par la faute d’un autre concurrent qui l’a délogé de cette place sans trop de fair-play à l’amorce du sprint ».