Nos actualités
Nacer Bouhanni : « Cette victoire est pour Florian Vachon »
Le 20 septembre 2020

Lauréat du Grand Prix d’Isbergues, Nacer Bouhanni remporte dans le Nord son 3e succès, le 9e depuis le début de saison pour l’équipe Arkéa-Samsic.


 


 


Arkéa-Samsic : Comment s’est déroulée ce Grand Prix d’Isbergues ?


Nacer Bouhanni : « La course a été très rapide dès le départ, mais l’équipe a contrôlé au maximum afin que l’issue de celle-ci soit un sprint. Benoit Jarrier, Florian Vachon et Alan Riou ont tenu la barre en tête de peloton Donavan Grondin a tiré un bon bout droit jusqu’au dernier virage, et ensuite, il me restait Bram Welten et Dan McLay pour me lancer le sprint.  Je n’avais plus qu’à terminer le travail ».


 


Arkéa-Samsic : Que représente pour vous ce troisième succès, Nacer ?


Nacer Bouhanni : « Je suis content de gagner cette épreuve pour l’équipe Arkéa-Samsic, mais également pour Florian Vachon qui disputait aujourd’hui la dernière course de sa carrière professionnelle. Je lui avais dit en rigolant hier au soir, « comme demain, c’est ta dernière compétition, tu vas garder tes dossards ! » Il m’avait dit alors « seulement, si tu gagnes ! » Je lui avais alors répondu, « je vais essayer de gagner pour toi ». J’ai également donné à Florian ma coupe et le bouquet. C’est bien de finir comme cela. Ça nous relance tous. Je suis heureux de lui offrir une fin de carrière avec ce succès ».


 


Arkéa-Samsic : Comment cela s’est passé pour vous suite à votre grosse chute voici quelques semaines sur la Bruxelles Classic ?


Nacer Bouhanni : « Après la Bruxelles Classic cela a été compliqué. J’ai eu des douleurs de partout, notamment aux cervicales. Une fois que les douleurs ont disparu, j’ai effectué une grosse semaine d’entraînement. La reprise en Italie m’a fait du bien : le Giro della Toscana et la Coppa Sabatini. La moyenne a été élevée sur ces deux épreuves. Le deuxième jour, c’était une arrivée de puncheur. Elle m’a permis de me remettre dedans, car je suis resté un moment sans courir entre Bruxelles et ces deux épreuves, maintenant je vais enchaîner avec Paris-Camembert et Paris-Chauny ».


 


Roger Tréhin, Directeur-sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


 


« Je tiens à féliciter toute l’équipe Arkéa-Samsic, la course a été à l’image de ce que nous avions dit ce matin dans le bus lors du briefing : un véritable tableau noir, véritablement ! Les coureurs ont roulé dans un premier temps afin de réduire l’écart avec les échappées. Benoit Jarrier a fait du super travail, après Florian Vachon et Alan Riou ont tenu la barre en tête de peloton pour annihiler d’autres tentatives d’échappées. C’est Donavan Grondin qui a par la suite pris le relais en tirant de gros bouts droits avec Florian et Alan. Dans le final Bram s’est écarté à 500 mètres, puis Dan à 200 mètres. La journée a été tendue car nous avons fait 80% du boulot toute la journée, mais au final la récompense est belle ».


 


 


Arkéa-Samsic