Nos actualités
« On a voulu trop bien faire… »
Le 2 août 2019

L’équipe Arkéa-Samsic a voulu trop bien faire. Collectivement, elle a très bien préparé le final de Clément Russo, désigné pour faire le sprint après le passage d’une côte très raide dans le denier kilomètre. Elle a été contrée sous la flamme rouge et n’a pu obtenir le résultat envisagé.


« Oui, dit Yvon Caër, on a voulu trop bien faire. L’équipe était en file en tête de peloton du panneau des trois kilomètres jusqu’à la flamme rouge. Il y avait un taquet bien pentu à 900 mètres de la ligne d’arrivée et on s‘est fait débordé au pied par plusieurs équipes. Clément Russo et Romain Le Roux ont été déposés par Bram Welten sous la flamme rouge après un bon travail initial de Thibault Guernalec et plus tôt de Brice Feillu. Plus tôt dans la course, Robert Wagner et Maxime Daniel ont fait en sorte de protéger leurs équipiers toute la journée. Voilà, tout s’était bien passé mais dans le dernier kilomètre Clément a été contraint à un effort très violent et s’est ‘’explosé’’ les jambes à 500 mètres de l’arrivée. Le résultat n’est pas à la hauteur mais l’équipe est bien en place, motivée et soudée ! »


Demain, poursuit le directeur sportif d’Arkéa-Samsic, c’est sprint normalement. Ici, ça court un peu comme en World Tour, en gestion. Il y a eu aujourd’hui cinq échappés qui n’ont pas compté plus de 2’30’’ d’avance. J’imagine que dans la troisième étape, ce sera pareil… »