L'équipe
Miguel Florez
(Colombie)
Né le 21 février 1996 À Bogota
Colombie
57 kg
1 m 74
1
Victoires
4 ans
Années d'expérience
Son profil

Grimpeur, Miguel Florez reste malgré ses quatre années d’expérience déjà acquises au sein du peloton professionnel, un jeune coureur au fort potentiel à mâtiner. Le natif de Bogota a déjà un Giro de bouclé à son actif, avec une 72e place au classement général obtenue, à Milan. Sa meilleure saison pour le moment reste la première partie de 2020, avec une victoire sur les routes du Tour de San Juan, en Argentine, et deux places de cinquième, obtenues sur les routes du Tour de Colombie et de San Juan, en Argentine. Miguel Florez est amené à intégrer le collectif grimpeur de l’équipe, et officiera à l’occasion en qualité de grimpeur pour ses leaders, mais pourrait aussi une fois au l’autre suivant les occasions, jouer sa carte personnelle afin de mettre en avant ses belles aptitudes d’escaladeur.

 

Son palmarès
Willier-Triestina 2018
Androni Giocattoli-Sidermec 2020
Androni Giocattoli-Sidermec 2019
15e du Tour du Limousin
20e de la Vuelta de Burgos
1er de la 5e étape du Tour de San Juan
5e au classement général du Tour de San Juan
5e du classement général du Tour de Colombi
22e du classement général du Tour de Savoie Mont-Blanc
72e du classement général du Giro
29e du Giro de Sicile
23e de la Semaine Coppi et Bartali
17e du Tour de Colombie
En 20 questions

De quelle marque était votre premier vélo, Miguel ?

« Mon premier vélo appartenait en fait à mon papa. Il pesait très lourd je m’en souviens encore, et il n’était pas, forcément, adapté à ma taille d’enfant »

 Votre meilleur souvenir sur un vélo ?

« Mon succès d’étape l’an passé sur les routes du Tour de San Juan, en Argentine »

 Ce que vous apporte le cyclisme ?

« Le métier de coureur cycliste professionnel offre d’indéniables avantages et une richesse en matière d’échange culturel avec des coureurs venus de nations autres que la nôtre. Il y aussi cette passion qui se dégage de la part des amateurs de notre sport, peu importe d’ailleurs le lieu où nous nous trouvons dans le monde pour concourir, la Colombie, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie… »

 L’importance du cyclisme dans ta vie d’homme ?

« Toujours ce sentiment fort et indescriptible que j’ai ressenti cette année au travers de ma victoire »

 Votre course préférée ?

« Le Tour de France sans aucune hésitation même si je ne l’ai jamais disputé jusqu’à présent, mais rien qu’en le regardant à la télévision, je trouve cette épreuve magnifique »

 Qui est votre ami dans le vélo, Miguel ?

 « Mon meilleur ami dans le vélo est Rodolfo Torres qui court lui aussi en Europe, et vit comme moi du côté de Bogota »

 Si vous n’aviez pas été coureur cycliste professionnel quelle profession auriez-vous été amené à pratiquer ?

« Si je n’avais pas été coureur cycliste je ne sais pas quel métier j’aurais exercé parce que depuis que je suis enfant j’ai la passion du cyclisme et je voulais devenir coureur cycliste professionnel, et je n’ai jamais vraiment envisagé d’autres professions que celle-ci ».

Quels sont vos hobbies ?

« J’aime aller à la pêche mais également cuisiner »

 Quelle musique ou groupe écoutez-vous ?

« J’aime tous les genres musicaux, mais plus spécialement toute la musique latine »

 Vous lisez quel livre actuellement ?

« Je lis la porte du voisin actuellement de El Lado »

 Votre plat préféré ?

« Les plats avec des fruits de mer, et notamment tous les aliments qui proviennent de la mer »

 Ce qui vous plait le plus dans le cyclisme ?

« J’apprécie tout dans le cyclisme, je vis de ma passion et donc forcément ce que je fais me plaît »

 Que vous inspire la Bretagne ?

« Je ne connais pas encore la région Bretagne, mais j’ai hâte de découvrir ce territoire et ses habitants »

 Votre modèle de sportif ?

« Ceux qui ont le même profil que moi, des coureurs agiles et qui ont la possibilité de gagner des étapes sur certaines épreuves »

 

Votre devise ?

« Ne jamais renoncer au contraire toujours persévérer »

 Arkéa-Samsic