Nos actualités
Les recettes de Françoise
Le 24 mars 2020

Notre cuisinière Françoise Deneckere nous ouvre ses livres de recette, car dit-elle « la cuisine est la médecine de la tête, et du moral », ce qui ne peut pas nous faire de mal en cette période. Première recette ramequins de champignons avec cube de poulet et tomates cerises.


 


Les ingrédients



  • Une barquette de champignons de Paris

  • Une échalote ciselée

  • Des blancs de poulets coupés en cube

  • Quelques tomates cerises

  • Un peu de fromage, emmental

  • Une cuillère à soupe d’huile d’olive


 



  1. Nettoyer les champignons, les émincer, et les faire revenir dans une poêle, avec très peu d’huile. Il faut qu’ils rendent un peu de jus, et les faire revenir entre 5 et 7 minutes. On y ajoute alors la petite échalote ciselée. On coupe cette dernière en tous petits morceaux, très fins.

  2. J’y ajoute des dés de poulet, cela peut-être avec un petit blanc de volaille qui reste. Les découper en dés, et ensuite les mélanger avec les champignons, et ajouter des demi-tomates cerises dans le ramequin, et saupoudré le tout soit de gruyère ou d’emmental.

  3. Passer le tout au four entre sept à huit minutes, avec un thermostat de 200 degrés


 


 


Cette recette peut s’accompagner d’une soupe, cela peut-être un bon accompagnement, « moi, dit Françoise, je l’ai faite sur Paris-Nice 2020, après une étape où il avait plu toute la journée. La cuisine permet de soigner la tête, la table est un moment de détente, cela donner envie. C’est en quelque sorte une petite entrée friandise, car les champignons regorgent d’eau, les tomates pareilles. C’est juste pour le plaisir de l’œil avec de la couleur, et gustatif et il y a peu à manger. Je ne sale, ni poivre ce sont les coureurs qui ajoutent ou pas. Je présente des plats toujours non assaisonnés. ».


 


Petite astuce de Françoise, « moi faire ce type d’entrée cela permet par exemple, de faire attendre les coureurs sans temps mort, entre l’entrée et la cuisson d’un autre plat minute, par exemple, un poisson au four ou à la plancha »