Nos actualités
Romain Hardy : « Je me suis rendu compte à quel point j’aimais mon métier »
Le 18 mai 2020

Après deux mois de confinement, Romain Hardy a pu retrouver ses routes de l’Ille-et-Villaine. Récit




Romain Hardy a repris son quotidien, celui de coureur cycliste professionnel. Il peut en effet depuis le 11 mai dernier s’entraîner de nouveau sur la route. Il a dit adieu à son home-trainer connecté qui l’a servi pendant tout ce laps de temps en lui permettant de garder contact avec son sport, mais surtout de conserver une condition physique de bon aloi.



« Cela fait vraiment du bien de prendre l’air, et redécouvrir des paysages que l’on avait presque oublié. Je me suis rendu compte pendant le confinement à quel point j’aimais mon sport, et par effet miroir mon métier de coureur cycliste professionnel ! J’ai pris plus le temps de regarder la nature, le paysage. Cela m’avait tellement manqué. J’ai pris du plaisir à redécouvrir des routes que j’avais si souvent emprunté, c’était du pur bonheur ».




Le vent a beaucoup soufflé la semaine dernière, donc Romain Hardy a roulé en fonction de cet élément naturel. « Je vais sans doute chercher d’autres routes, et d’autres paysages dans les semaines à venir, ajoute Romain. Je me suis rendu compte durant le confinement que nous coureurs cyclistes, nous faisons l’un des plus beaux métiers du monde, et que celui-ci nous offre le bonheur indescriptible de pouvoir aller où l’on veut, quand on veut».





«J’ai vraiment profité des beaux paysages bretons la semaine dernière. Nous venons de passer deux mois enfermés à la maison, et aujourd’hui, demain, même s’il pleut ou qu’il vente, nous nous posons beaucoup moins de questions, et que nous avons la chance de pouvoir aller rouler. On veut rouler tous les jours, et surtout, nous souhaitons profiter de cette liberté que nous avons de pouvoir aller rouler dehors quand on le désire, sans restriction ».